•       Project cars

          " Cole vas-y molo sur les pneus !!". Ouah !! Quelle culture cinématographique Damstarr !! Mais vous aurez tous aurez tous reconnu cette phrase tirée du film ---- -- ------- ! Bref, nous y voilà ! L'odeur de l'asphalt brûlant, les crissements de pneus et les vrombissements de moteurs surboostés. Tout ça, c'est dans Project Cars ! Gentleman, start your engines !!

     

           Dès l'acquisitioProject carsn de la séduisante et non moins performante Playstation 4, je m'étais convaincu de posséder au moins un jeu de simulation automobile dans le genre de Gran Turismo 5 (Simulation grand public, j'entends). Ce jeu, je l'ai trouvé, même si celui-ci demeure un cran au dessus du hit de Polyphony Digital en matière de réalisme (N'excédant pas un Assetto Corsa, autrement plus technique). Ce qui démarque ce titre des autres productions du même genre, c'est qu'il a été développé et financé avec l'aide d'une communauté de fan de sport automobile active et concernée puisque celle-ci à même participé à la création de bolides fictifs (Marek et RWD).

    Project cars      Malgré un manque cruel de véhicules jouables (A peu près 75 au début), Project Cars nous propose un grand nombre de circuits dont la plupart sont de grands noms des compétitions mondiales (Le Mans, Spa-Francorchamps, Monza ou encore Silverstone). Le nombre de voitures s'étoffera malgré tout grâce à des DLC gratuits. Véhicules et circuits sont bien modélisé, même si quelques décors semblent un peu grossiers (Enfin, après, à pleine vitesse, essayez de trouver les défauts sur un buisson...).

    Project cars       Le point fort de Project Cars reste, à mon avis, la conduite et ses sensations. En effet, en vue intérieure ou vue casque, le ressenti de la piste est criant de vérité et l'impression de vitesse est bien présente. Je rencontre quand même quelques soucis à la manette lorsque je dois rattraper mes nombreuses erreurs de conduites. Le volant semble être plus approprié (Qui conduit avec une manette de nos jours ?).

    Project cars       Le jeu bénéficie d'une bonne durée de vie en proposant trois challenges assez relevé (Même à mon petit niveau) et conséquent en termes de longévité. En ligne, Project Cars se révèle tout aussi attractif, même si j'arrive à me prendre quelques pillules mémorables... (Je vous avez prévenu, je ne suis pas forcément bon ...).

           Enfin bref, encore un bon jeu dans l'escarcelle de Damstarr ! Allez un petit bémol en passant pour le consoleux que je suis : Pas d'écran splitté en multi local ... dommage !... pour moi...

     


    1 commentaire
  • Uncharted 4 : A thief's end     

           Retour gagnant pour Nathan Drake et ses comparses avec cet opus maitrisé. Le dernier ?

     

           Au cours du mois de mai 2016, un blockbuster vidéoludique prenait place dans les rayons de la grande distribution... Ce titre que j'attendais impatiemment, que je guettais du coin de l’œil, est tout simplement le dernier opus de la superbe saga " Uncharted ". Saga initiée avec brio en 2007 avec Uncharted : Drake's fortune, suivi de près par un Uncharted 2 : Among thieves excellent en tout point. J'ai moins apprécié Uncharted 3 : Drake's deception et le portage de la licence sur PS VITA s'est plutôt bien passé avec Uncharted : Golden Abyss ( Impressionnant graphiquement sur la portable de SONY ).

           C'est quand j'ai lancé le jeu pour la première fois que je me suis dit : " T'as quand même bien fait d'attendre mon lapin !! ". Vous le verrez vous-même par le biais des vidéos que je vous présente avec cet article, ce titre est visuellement impressionnant et ça ne rame pas un poil. J'ai pu lire sur certains test que le jeu souffrait par moment de ralentissements, pour ma part je n'en ai constaté aucun...Les cinématiques sont superbes et dépeignent avec réalisme des scènes de bravoures et d'actions à couper le souffle.

           Notre descendant du célèbre corsaire Sir Francis Drake, est capable de tout : grimper, sauter de corniche en corniche, se balancer au bout d'une corde à des hauteurs vertigineuses. J'en veux pour preuve cette photo à gauche sur laquelle on peut voir Nathan agrippé à la paroi d'une tour, et profitant d'un panoramique bluffant de réalisme. Cet homme sait tout faire ! Il pratique la plongée sous-marine, il conduit les 4x4 comme un pro et sait se servir de son cerveau pour résoudre les différentes énigmes qui jonchent son parcours.

           Il sait surtout se servir d'une arme, et les gunfights prennent tout leur sens dans des guerillas sans pitié dans lesquelles les balles sifflent de toutes parts. Enfin vous l'aurez compris, ce jeu est à mes yeux une réussite, peut-être un peu simple ( et pourtant je joue comme une huître ), mais c'est un voyage au tour du monde magnifique, saupoudré d'action et d'humour (Nathan a toujours une petite babiole à sortir qui fait en général bien sourire). Pour ceux qui n'y ont pas encore goutés, n'hésitez pas c'est une pure merveille.

     

    Merci à Nico Choco Geeko pour les 2 captures d'écrans à droite de l'article et l'image d'en-tête !


    9 commentaires
  • Lire la suite...


    votre commentaire
  • Dying light

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •     

    Mad Max

     

           Mad Max est vraiment un film dont je ne m'attendais pas à retrouver une adaptation en jeux vidéo ! Et pourtant Avalanche Studios ne s'en sort pas mal du tout même si le jeu reste perfectible...

     

           Ma vie s’éteint, la vue se brouille, il ne reste plus que le souvenir. Je m’ souviens d’un temps où régnait le chaos, un temps de rêves brisés, de terres dévastées... Mais par-dessus tout, je me souviens du guerrier de la route. L’homme que nous appelions Max. Et oui l'aigle de la route est de retour mais virtuellement cette fois pour une aventure en monde ouvert tout ce qu'il y a de plus épique.

           Étant fan inconditionnel de l’œuvre de George Miller, c'est avec impatience que j'attendais de pouvoir essayer ce titre. Personnellement, j'ai été bluffé. L'esprit du film a été particulièrement bien retranscrit et c'est avec un plaisir non dissimulé que je me vois au volant de l'interceptor lors de l'intro musclée ( Joie de courte durée je dois dire ).

           Sublime graphiquement (Le wasteland est de toute beauté), le titre nous met évidemment aux commandes de Max, lequel évolue dans un monde ouvert gigantesque et dévasté par la folie humaine. Le point fort du jeu est, vous l'aurez compris, la conduite des différents véhicules proposés ainsi que les courses poursuites associées. Ces dernières sont superbement réalisées, mais les phases de jeu à pied ne sont pas mal non plus et les combats à mains nues sont extrêmement violent.

           Un éditeur de photo est présent et vraiment bien foutu. On notera cependant une certaine redondance dans les taches secondaires...

           Mais dans l'ensemble, Mad Max est réussi et emboite le pas à merveille au dernier chef d’œuvre en date de George Miller.

     

     

    Mad Max

     

    Les image 1, 3 et 4 qui ont servi à illustrer l'article ne sont pas issues de mon expérience.


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique