•  

    Tomb Raider Definitive Edition

     

         Aaaaah... Lara... Lara... Lara... Celle qui a féminisé le statut de héros de jeu vidéo ! 20 ans déjà que la miss envahit nos écrans avec ses aventures tumultueuses ! Alors que la Miss n'a pas fini de laver la vaisselle... Voilà où nous mène l'égalité des sexes Ce reboot de la franchise, né en 2013, se nourrit du succès de productions récentes telles qu' Uncharted ! Et, pour moi, c'est réussi ! Tellement, que j'ai du le faire trois fois avant d’acquérir cette version à prix réduit ! Grand bien m'en a pris, puisque je me suis, une fois de plus, fait plaisir !

     

         Tomb Raider Definitive EditionAu revoir la Lara Badass, sûre d'elle et capable des acrobaties les plus improbables ! Celle que nous propose Square Enix est beaucoup plus réservée, voire assez naïve ! Pourtant, cette fragilité apporte au personnage un maximum de crédibilité, ce qui la rend abordable et attendrissante ! Mais cette petite n'a pas le droit au même traitement de faveur que son aîné ! Les salopiauds du développement lui on réservé un tout autre accueil ! Purée, qu'est-ce qu'elle prend la pauvre Lara ( Stacouère ) ! Entre le tabassage au sol, les chutes impressionnantes et les écrasements faciaux à coup de rochers, ils ne lui ont rien épargné !

    Tomb Raider Definitive Edition     Tout commence en 2013... c'est un reboot complet, aucun lien avec les jeux précédents, en gros faites comme si Lara Croft n'avait jamais existé et que son destin d'aventurière prenait naissance dans ce jeu ! Je disais donc, tout commence en 2013 ! Lara Croft, jeune exploratrice, participe, avec tout un équipage, à une expédition visant à retrouver les ruines du Royaume Yamataï dans le triangle du Dragon, duquel aucun navire n'est jamais sorti ! Et vlan ! Ce qui devait arriver, arriva... tempête, mer agitée et naufrage ! La jeune aventurière se retrouve échouée sur une plage... elle devra retrouver ses amis et s'enfuir de cette île habitée par d'étranges survivants et autres bizarreries !

         Tomb Raider Definitive EditionPour ce faire, Lara ( Pafromage ) devra se remémorer ses leçons de scoutisme ! Apprendre à dompter le feu, chasser, fabriquer ses armes ou les améliorer, en gros, elle devra survivre... surtout que cette île est infestée d'anciens naufragés prêts à tout pour quitter la place ! Le scénario est plutôt cool et les relations entre les différents protagonistes assez intéressantes... celles-ci sont d'ailleurs étoffés tout au long de l'aventure dans des écrits dispersés çà et là ! Il y aura énormément d'items à récupérer lors de votre exploration... reliques, livres et trésors en tout genre... Les tombeaux de l'aventurier sont un petit plus sympa ! En effet, Lara ( Massemiettes ) va découvrir des tombeaux cachés dont chacun bénéficiera de sa petite énigme originale mais pas bien compliquée !

    Tomb Raider Definitive Edition       Au niveau visuel, c'est une réussite ! Moins beau que la version PC que j'avais fait à l'époque, mais ça reste splendide ! Les paysages sont souvent magnifique et les effets de profondeurs, lors d'escalades risquées, sont bluffants ! C'est d'ailleurs cet aspect qui me botte le plus dans les Tomb Raider ! Cette sensation de vertige... Les chutes de Lara ( Jauventre ) ont toujours été cultes ! Dans cet opus, elles sont un peu plus scénarisés et les QTE prennent souvent le pas pour nous gâcher l'expérience de jeu... c'est dommage mais pas catastrophique... cela renforce tout de même le côté cinématographique du titre !

         Tomb Raider Definitive EditionLa palette de mouvement de Lara ( Tiboisé ) s'est aussi étoffée... Madame peut courir ( Basique me direz-vous, mais tellement incroyable pour moi, qui ai du mal un boucler un 400 mètres en petites foulées ), grimper et escalader des parois très escarpées, sauter sur des longueurs parfois abusives et même faire de la tyrolienne... Ouais ! Comme à Youpimom ! Les gunfights sont intenses et parfois ardus, mais la gazelle a du répondant grâce à un arsenal raisonnable mais efficace ! Toutes ces armes pourront être améliorées devant un feu de camp... tout comme l'expérience de survie en milieu naturel de Lara ( Maya )... Donc, le jeu est plutôt complet, au final... On regrettera cependant une aventure un poil linéaire mais pas ennuyante en soi !

    Tomb Raider Definitive Edition     Pour ceux qui ne l'on pas encore fait, courez-y ! Le jeu est vendu à un prix attractif actuellement ! Et si jamais vous êtes horripilés à la vue de l'aventurière en culotte courte, très, très courte, remettez vous bien en tête, que la sauvageonne n'a jamais existé et que vous commencez une nouvelle saga ! Cette héroïne est beaucoup plus attachante que la précédente et c'est, d'ailleurs, l'évolution de ce nouveau personnage, le cœur qu'elle met à l'ouvrage et la confiance qu'elle engrange au fur et à mesure de l'histoire qui rendent ce Tomb Raider unique ! Dans la suite, tout aussi réussie, " Rise of the Tomb Raider" dont la courte expérience de jeu vous est présentée ici, qu'on apprécie le chemin parcouru par la jeune ragazza !

     

     

     


    14 commentaires
  •  

    Rime

     

         Il y a des jeux qui vous laissent, parfois, une marque indélébile au fond du cœur ! Des jeux comme Ico, shadow of the colossus ou encore life is strange ! Des jeux dont le personnage principal est touchant ou dont le scénario est émouvant ! C'est exactement le cas avec Rime ! Dieu que c'est beau, que c'est triste, que c'est touchant ! Non, j'ai pas pleuré ! C'est juste que je viens d'éplucher un oignon... c'est tout ! 

     

              RimeDans un premier temps, je me dois de vous prévenir... Ce jeu développé par Tequila Works ( Quel joli nom ^^ ) en 2017, est court... compté six à sept heures pour le terminer, voire plus si la solution à une énigme ne vous saute pas aux yeux... je vous rassure, elles ne sont pas retorses mais certaines m'ont, tout de même, mené la vie dure ! Les gars de Tequila Works ont réussi à véhiculer, au travers de Rime, des émotions fortes grâce à un scénario mystérieux qui se révèlera au fur et à mesure de l'aventure !

    Rime     Un enfant se réveille sur la plage d'une île assez étrange... celle-ci, entourées de falaises, est parsemée de ruines mystérieuses et habitée par quelques animaux... seul la présence d'une silhouette lui fait pensé que cette île peut être habitée ! Ou est t-il ? Pourquoi est-il ici ? Comment Damstarr fait t-il pour être aussi classe ? Je ne peut pas vous en dire plus au risque de vous gâcher le jeu... carrément ! Pour la dernière question ? Cherchez pas, c'est une classe naturelle, je n'ai rien inventé, chuis né comme ça ! Si, si ! Scénario simpliste au premier coup de pad, mais tellement bluffant au final ! Comme moi quoi !

    Rime     Du pad ! Bah tiens ! Parlons-en, du pad ! Notre héros se laisse manipuler le plus simplement du monde ! Un bouton pour parler, crier, chanter selon la situation, un autre pour sauter... et c'est tout ! Croyez-moi, c'est largement suffisant ! Les actions s'enchainent plutôt bien et les phases d'escalades se font le plus simplement du monde ! En gros, vous l'aurez compris, Rime n'est pas très compliqué ! Mis à part, la mauvaise manip', qui fait se scratcher notre héros trente mètre plus bas à la manière du légendaire Vil Coyote, rien de bien sorcier !

    Rime     Sinon... qu'est ce que c'est beau ! Mais pas nouveau ! On a déjà vu Rime dans Ico ! C'est vraiment très proche de ce que peut nous présenté Fumeto Ueda dans ses productions mythiques ( Ico, Shadow of The Colossus ou encore The Last Guardian )... Mais ça reste, visuellement, fantastique ! J'avais un doute sur l'utilisation de Cel Shading au départ, mais franchement, une fois dedans, c'est merveilleux ! C'est un vrai poème ce jeu ! Il faut dire que la musique qui l'accompagne est tout simplement sublime ! La sonorité ambiante, quant à elle, est assez discrète mais très réaliste !

    Rime     Notre jeune padawan est accompagné, dans ses péripéties, par ce qui semble être un renard... celui-ci nouera une amitié avec l'animal qui lui indiquera le bon chemin à suivre pour que le bambin arrive à bon port ! Yakari... ouais, je sais, c'est pas son nom, mais j'en ai ras le fion de l'appeler "jeune homme", surtout que je viens de prendre un an de plus, je vous le rappelle !!! Donc... Yakari... rencontrera d'autres "personnages" au cours de l'aventure, qui, soit l'aideront, soit lui mettront des bâtons dans les roues, enfin, dans les spartiates serait plus approprié ! On comptera les gentils "Roboules" et les "Suceurs de vitalité" dont j'ai complètement inventé les noms, qui sont pourtant très évocateurs !

    Rime     Et beh voilà ! On a fait le tour ! J'ai passé un très grand moment de jeu vidéo devant Rime... pas autant que sur Ico ou Shadow... bien entendu ! Mais Rime est un véritable poème vidéoludique accompagné par une des plus belle musique du jeu vidéo ! Un article du G.O.S.T. va d'ailleurs être publié à son sujet sous peu ! Si vous êtes un brin sensible, comme je le suis, vous risquez de verser votre petite larme à la fin, voire au cours ,du jeu ! Merci à Tequila Works pour ce fabuleux travail !

     

    Pour vous illustrer tout ça, tout d'abord un petit Diaporama avec le thème principal du jeu

     

    Et une vidéo d'introduction

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique