•  

    What Remains of Edith Finch

     

         Aaaaaaaaaaaa..... la famille.... quelle purge parfois... On ne sait pas où mettre les histoires familiales pesantes ? Pourquoi ne pas les partager ? Euh..... je sais pas là comme ça... Allez ! J'me lance ! Et bah une fois, d'abord mon arrière grand cousin du côté de mon oncle a suc.... noooooonn j'peux pas raconter ça ! Qu'est que vous me faites dire là ^^ ! C'est trop perso tout ça ^^ !

    What Remains of Edith Finch      What remains of Edith Finch est un jeu d'aventure narrative développé par Giant Sparrow ( The unfinished Swan ) et édité par Annapurna Pictures en 2017 et je n'en suis pas ressorti indemne ! Le jeu nous plonge dans les souvenirs de jeunesse d'Edith Finch. Celle-ci revient, peu après son passage à l'âge adulte, sur le lieu de son enfance, une étrange maison biscornue sur laquelle semble trôner une tour de donjon... Toute sa famille y a vécu depuis l'arrivée de ses grands parents dans les années cinquante mais beaucoup y ont trouvé la mort dans des circonstances douteuses au fil des années... Edith va remonter les souvenirs de la famille Finch, sur les traces de leurs drames intimes !

    What Remains of Edith Finch     C'est.... Ouah ! C'est marquant ! Le scénario est captivant et la vue à la première personne vraiment immersive... De plus le visuel est très agréable et l'OST est géniale ! Que demander de plus ? De l'action ? Ah bah là pour le coup y'en a pas des masses... pour ne pas dire pas du tout ! Mais je le savais avant de commencer WROEF est un jeu contemplatif où seul le scénario, l'ambiance et la mise en scène ont leur importance ! Et sur ce coup, c'est une totale réussite ! Votre évolution au sein de la demeure des Finch est ponctuée par une narration de haute volée interprétée par la jeune Edith ! Les sous-titres s'affichant astucieusement sur l'écran à la manière d'un livre Pop-up ! Bien pensé ! Mais bon parlons du plus important ! Que s'est-il passé dans cette maison vide et chargée de mauvais souvenirs ?  

    What Remains of Edith Finch      Chaque membre de la famille possède sa propre chambre et ce depuis plusieurs génération, ce qui explique les multiples rajouts qu'a subit la demeure... Mais la mère d'Edith a prit soin de sceller toutes les portes des chambres afin que les secrets de la famille restent à jamais inaccessibles. Mais la maison fourmille de passages secrets qui permettront à Edith d’accéder aux journaux intimes, lettres, photos et autres indices... A chaque fois qu'Edith observera un de ces items, un flashback opèrera ! Et boum, vous voici à la place de la petite nièce, du cousin, de l'oncle ou du frère ! Et vous allez comprendre, selon différents angles d'approche, les circonstances de chaque drames s'étant déroulé dans l’inquiétante demeure...

    What Remains of Edith Finch      Ces passages, superbement glauques, mêlent contes, légendes, rêves et comics pour aboutir à une mort du personnage que vous incarnez alors ! Mon préféré reste le flashback de Barbara, jeune actrice de film d'horreur dont le cri de torpeur était légendaire... le tout se déroule sur la musique mythique d'Halloween... prodigieux et étrange à la fois ! La rêverie de Milton Finch alors qu'il travaille dans la conserverie est une expérience originale et passionnante ! La noyade du petit Gregory ( L'autre petit Gregory ^^ ) est d'une tristesse et d'une beauté jamais vues dans un jeu ! La scène de la balançoire est géniale...enfin, en un mot c'est superbe ! On a l'impression d'ouvrir un livre de contes sordides à chaque nouveau flashback !

    What Remains of Edith Finch      What Remains of Edith Finch bénéficie d'une qualité d'écriture dense, peut-être sans pareil dans l'univers des jeux vidéo, tout ceci au détriment d'un gameplay réduit mais largement adapté au format du jeu. J'ai adhéré au concept des IMG ou FMV depuis longtemps déjà, comme vous le savez, mais ici, c'est différent. on a vraiment l'impression, par moment, de se retrouver dans un livre pour enfant qu'aurait rédigé Stephen King himself ! Une expérience unique que je conseille à tous ! Malgré une première impression en demi-teinte, je me suis vite laissé imprégné par l'ambiance si particulière de ce titre qui au final n'a qu'un seul défaut à mes yeux, sa durée de vie... C'est très court... mais c'est unique...mais c'est court

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Days Gone :

     

         Serais-je à la hauteur le jour où les morts-vivants envahiront le monde ! Depuis le temps que je pratique les films et jeux d'horreur sur le sujet, je possède certainement les base, non ? Comme beaucoup d'entre nous d'ailleurs... je n'ai pas le monopole de la culture zombi... pour qui me prends-je ^^ ! Broyer du cerveau putréfié et ne pas faire de bruit est à la portée de tous ! Il s'avère que c'est bien plus compliqué que cela dans Days Gone !

     

    Days Gone     Je l'aurai bien attendu celui-ci ! Gros fan de The Walking Dead, The Last of us et d'autres productions du genre, je me suis jeté dessus à sa sortie le 26 Avril ! Là où j'ai eu très peur, c'est au niveau du développement... Bend Studio n'est pas un développeur que j'affectionne... j'avais de gros a priori quant à la qualité technique du titre ! Au final, je sors de cette expérience avec un avis mitigé... Un plaisir de jeu intense mais une grosse déception sur la partie technique, comme je m'en doutais... C'est quand même navrant, qu'en 2019, on puisse encore trouvé des jeux blindés du bugs en tout genre entachant parfois le gameplay en lui-même ! Mais comme d'hab', je ne m'attarde pas sur ce genre de détail... l'important, c'est le scénario et l'immersion ! Et sur ce point, c'est topi-top ! Je m'en vais donc vous narrer ce joli conte plein de douceur et d'amour !

    Days Gone     Une pandémie mondiale a ravagé le monde et dévasté la population. Quelques survivants subsistent tout de même... ceux qui n'ont pas eu cette chance ont muté en créatures assoiffées de sang et de boyaux ! Deacon St-John et son acolyte Boozer sont des bikers, des vrais de vrais, et pour survivre, il jouent les chasseurs de primes pour des camps de survivants ! Au guidon de leur moto, ils parcourent l'Oregon pour traquer les pourritures mutantes mais aussi humaines ! Au cours d'une de leur mission, Boozer est capturé et torturé par des Rippers, sorte de fanatiques adorant les mutants ! Boozer à présent blessé, Deek va tout faire pour sauver la vie de son pote et apprendre à travailler pour la communauté ! Complots, trahisons, action et infiltration sont aux programmes... et croyez-moi, il y a de quoi faire ! 

    Days Gone     Jusqu'ici tout va bien ! Tout va même très bien ! J'ai accroché d'entrée sur le personnage principal, Deacon St John ! Le dur au cœur tendre, prêt à tout pour retrouver sa dulcinée portée disparue est parfois touchant, parfois exécrable ! Mais il est couillu l'caribou ! Au cours du jeu, certaines missions vous donnerons accès à un flashback sur la rencontre entre Deek et Sarah, leur mariage ou les prémices du cauchemar ! Ces séquences plutôt touchantes renforcent nettement le scénario et l'immersion du joueur dans le drame qui se déroule devant nos yeux ! Le relationnel entre chaque protagoniste est aussi mit en avant, à la manière d'un Walking Dead ! Mais sur ce point, on devine aisément la suite de l'histoire... très peu de surprises quant aux rebondissements !

    Days Gone       La surprise vient de l'aspect visuel général du titre ! C'est superbe ! Je ne connais malheureusement pas l'Oregon, mais le paysage est sublime ! Verdure ( Verdoyante ), montagnes ( montagneuses ), lacs ( mouillés ), déserts ( désertiques ) et marais ( marécageux )... tout est magnifique ! Ajoutez à cela une météo évolutive dégradant les conditions d'utilisation de votre deux-roues... terriblement réaliste ! Au milieu de tout ça, vous pourrez voir gambader des daims, des ours ou encore des loups ( comestibles tout comme vous )... mais aussi des mutants errant par ci par là ! Moins actifs le jour, ils seront omniprésents la nuit ! Parmi ces mutants, il y a les grouilleurs ( mutants de base ), les têtards ( Gosses attaquant en bande ), les beuglardes ( Qui portent bien leur nom et ameutent tout le quartier ) et enfin les brutes ( euhh.......des... des brutes, quoi ! )! Quand ils sont en nombre réduit c'est jouable...

    Days Gone     Le problème ultime de Deek, c'est les hordes ! Elles sortent de leur grottes la nuit pour se nourrir et se composent d'une centaines de mutants ! A vous de voir ce que vous voulez faire, les attaquer sur leur trajet ( Suicide ) ou piéger leur planque ( Pourquoi pas ) ! Quoi que vous fassiez, il va falloir se creuser les méninges et se servir un max de vos armes, pièges et leurres en fonction de votre environnement ! S'ils vous repèrent, il s'en suivra une course poursuite bien tendue... votre endurance étant limitée bien entendu ! L'I.A des mutants a été vivement critiqué par la presse spécialisée, mais, pour rappel, il ne me semble pas qu'un zombi soit futé ! Enfin je dis ça... Là ou ça pêche, et là le les rejoins, c'est au niveau de l'I.A humaine ! C'est assez particulier !

    Days Gone     Il faut savoir que le no man's land n'est pas fréquentable ! Il y a peut-être pire que les mutants... la menace humaine est aussi présente ! Entre les Rippers, les Maraudeurs, les Anarchistes et les autres Drifters, il y aura du boulot ! Au contraire des mutants, les humains sont complètement conscient de leurs actes ! Il faudra donc anéantir leur camps et déjouer leur pièges constamment.... ils sont très friands d'embuscade ! Aussi, parfois, vous remarquerez un type ligoté au sol... inutile de vous dire de regarder aux alentours avant de vous approcher du pauvre quidam ! Une fois que vous libérerez ce type d'otage, il faudra l'envoyer vers un des camps "ami" ! Il en existe trois... Chaque camp vous octroie des crédits à utiliser dans leurs magasins respectifs... Une mission réussie pour un camp ne vous accordera des crédits que dans ce camp ! Utilisez ces crédits pour votre armement et votre moto !

    Days Gone     Votre moto, c'est un peu comme le cheval d'Arthur Morgan dans Red Dead Redemption 2... Elle va vous sauvez les miches plus d'une fois ! Sachez que rarement la conduite d'un véhicule n'aura été aussi jouissive dans un jeu à monde ouvert ! Les réactions mécaniques de votre bolide sont bluffantes de réalismes ! C'est un véritable plaisir que de le chevaucher, surtout que vous pourrez le modifier à votre guise : Mécanique, peinture, solidité et capacité du réservoir ! Ce qui nous amène à un premier point énervant ! L'autonomie de votre moto est tout simplement ridicule ! On se retrouve sans cesse à chercher un jerrican ou une station service pour faire le plein ! C'est très lourd ! Veillez à ne pas trop vous éloignez d'elle lors d'une surprise hordesque ^^ !

    Days Gone     Surtout que vous pourrez y stocker quelques munitions ! Celle-ci sont rares et sont donc à utiliser avec parcimonie... En tout cas, au niveau de l'armement, c'est varié ! Tout y est ! Pompes, Snipers, Fusils auto, revolvers, grenades, bombes artisanales, mines, mines de proximité et autres cocktails molotov ! Vous pourrez vous fighter à la loyale avec des armes tranchantes ou contondantes trouvées autour de vous mais celle-ci se dégradent à force d'utilisation ! Vous pourrez les réparer à l'aide de ferraille à dénicher dans les moteurs de caisses par exemple ! Cette ferraille ainsi que d'autre "collectibles" vous aideront à réparer votre moto endommagée ou certaines de vos armes ! Mais aussi à en fabriquer ( Mines, bombes, leurres etc... )... vous verrez, il y a toujours quelque chose à faire dans Days Gone ! En cas d'arme au corps à corps cassée, il vous restera toujours votre Schlass incassable qui reste moins efficace quand même ^^ ! Pensez à récupérer les filtres à huile pour en faire des silencieux...

    Days Gone     Parlons un brin du gameplay ! C'est plutôt solide ! Le système de visée est correct et les gunfights peuvent vite tourner au vinaigre... vous ferez face à une multitude d'ennemi, en général, et, même si l'infiltration est assez bien foutu ( mais perfectible ) vous aurez souvent besoin de sortir votre bon vieux gun pour régler le problème... Mail il existe une solution bien plus amusante de régler un conflit ^^ ! La bonne vieille horde dans ta gueule ! Il suffit d'attirer une horde à proximité pour éradiquer une zone ! Une ch'tite bastos dans un baril et le tout est joué... à condition d'être bien planqué ! Il existe une multitude de moyen pour nettoyer un camp ou une horde... c'est ce qui fait la force de Days Gone ! Perso, je peux passer deu ou trois heures à trouver le moyen idéal de me faire une horde !

    Days Gone     Évidemment, Deacon sera amené à évoluer via un système de compétences classique... rien de nouveau de ce côté mais largement suffisant ! Bon !!....... On va attaquer la partie négative ! Et PUTAIN !!! Damstarr l'est pas content !!!! Comme vous pouvez le constater, Days Gone est très complet visuellement ! Ça bouge de partout surtout quand une horde pointe le bout de son nez ! Et je pense que c'est ce qui a pêché au point de vue développement ! Trop de mouvement ! Résultat : Des bugs constants ! Des retards d'affichage fréquents et des ralentissements à moto plus qu'agaçants ! Je m'attendais à des correctifs mais apparemment, que dalle ! On peut se la mettre sur l'oreille ! Putain, mais ils pouvaient pas fignoler leur jeu avant de le sortir, MERDE !! Je prends quand même beaucoup de plaisir avec Days Gone, mais il est affligeant de constater que le commercial l'emporte sur le qualitatif !

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique