•  

    Resident Evil 2

     

         C'est parti pour la valse des refontes de Resident Evil ! Oui, je sais ! Je parais un brin sarcastique ! Mais en fait je suis aux anges ! Pourtant, j'étais partagé entre le plaisir de retrouver les premières aventures zombiesques de Claire Redfield et Leon Kennedy et la peur de trouver un énième remaster tout pourri ! Mais vu qu'on m'a prêter ce jeu, je me suis lancé pleine balle ! Et tout au long du jeu, une phrase me revenait tout le temps en tête : Mais putain ! Comment se fait-il que ce jeu ne soit pas TON jeu !! Blaireau, va !!

         Resident Evil 2Remet-toi, mon p'tit Dam ! C'est pas bien grave ! Tu l'as fait, c'est le principal, non ? Certes oui, mais Resident Evil 2, un de mes préférés... de cette qualité en plus ! Capcom a fait très fort avec ce remaster léché et passionnant ! En ce en gardant l'essentiel : L'intrigue et le gameplay old-school un brin retouché bien sûr ! Sorti en début d'année, Resident Evil 2 a fait saliver bon nombre de joueur quant à l'annonce de son retour en 4K, HDR et 60 images par seconde ! Résultat : c'est une tuerie ! Une ambiance glauque, peut-être même plus glauque que le jeu d'origine ! On sentirait presque la pourriture sous les pieds de nos héros ! Une réussite avec quelques petits points noirs ! Mais pas des masses !

    Resident Evil 2     Tout commence à Racoon City, la ville a visité d'urgence si vous n'êtes jamais allé aux États-Unis et que vous avez un faible pour les virus mortels et les créatures morbides ! Claire Redfield est sans nouvelles de son frère Chris, membre des S.T.A.R.S., une unité d'élite de la police locale... Celui-ci a été le malheureux témoin des activités secrètes d'Umbrella ( Société pharmaceutique douteuse ) lors du premier opus ! Sur place, elle se retrouve rapidement aux prises de zombis et est sauvée in extremis par Leon Kennedy ! Ce dernier n'est autre que la dernière recrue du poste de police de Racoon City qui vient pour son premier jour de taf !! What a training day ! Après un accident, nos deux survivants sont séparés et devront rejoindre le commissariat dans lequel le cauchemar va commencer ! 

         Resident Evil 2Et croyez-moi, le mot "cauchemar" est terriblement adapté ! Déjà à l'époque, ce jeu m'a donné quelques frissons, mais là... l'ambiance est véritablement oppressante ! L'ambiance sonore est vraiment flippante... surtout lorsque Mr X apparait la première fois, et que le bruit de ses pas raisonne dans la bâtisse vous donnant un indice sur sa position ! Le grognement lancinant des morts-vivants est assez inquiétant tout comme les lapements des leechers et le grincement de leur griffes ! Les musiques se déclenchent au moment opportun pour, soit vous emporter dans un moment de flippe mémorable, soit pour vous encourager à aller voir plus loin ! En un mot ! L’ambiance est morbide !

    Resident Evil 2     Il n'y a pas que l'ambiance qui soit morbide ! Visuellement, c'est très classe ! Textures travaillées quoique perfectibles, effets de lumières saisissants et des complexes bien étudiés en matière de level-design... Mais les personnages sont hyper bien foutus que ce soit Claire, Leon, Ada ou Sherry ainsi que les autres PNJ ! Mais le top, ce sont les créatures, bien entendu... Des zombis aux leechers, en passant par "G" et Mr X, c'est excellent ! Le bestiaire est assez varié mais beaucoup de zombis se ressemblent... la maladie des Resident en somme ! En bref, graphiquement, la refonte est saisissante... je dois bien avouer que je ne m'attendais pas à ça et surtout pas à cette fluidité... la différence entre les deux moutures est vraiment importante mais on s'y attendais un peu, non ?

    Resident Evil 2     Vous pourrez commencer le jeu avec qui vous voulez : Claire ou Leon ! Une fois ce choix fait, il est définitif... vous ne pourrez incarner le deuxième personnage qu'à la fin... lors d'une nouvelle partie (bis) qui vous proposera le chemin alternatif de votre compère dans le même scénario... beaucoup d’inexactitudes dans le parallèle entre les deux chemins empruntés mais il en était de même dans l'opus d’origine... Rien de dépaysant ! Une fois le jeu terminé, vous pourrez le refaire en interchangeant les personnages, sans grandes nouveautés scénaristique, malheureusement ! Ça fait pas mal de possibilités au final, surtotu que trois DLC gratuits sont proposés sur trois mini scénarios avec trois personnages différents ! Deux autres personnages sont jouables dans l'aventure de base : Ada Wong et Sherry Birkin ! Une grosse préférence pour la partie Sherry Birkin... bien barré !!

    Resident Evil 2     Le truc à savoir dans Resident Evil 2, c'est que le niveau de difficulté "à l'ancienne" a été conservé... et ça c'est bonnard ! Il va falloir économiser vos bastos... surtout que certains zombis ( les plus faibles créatures du jeu ) auront besoins d'une dizaine de bastos en pleine têtes pour ne plus se relever ! Évitez donc de faire comme moi et de tirer à tout va dans les murs ! Même si un bon coup de chevrotine ou de magnum en pleine poire peut résoudre bien des problèmes, les munitions se font rares... rassurez-vous, vous pourrez en fabriquer ! Les combinaisons de plantes sont toujours de la partie pour vous soigner mais je n'ai pas compris l'intérêt du grand nombre de plantes bleues ( Anti-poison ) compte-tenu du faible nombre de créatures venimeuses... mais bon, ce n'est qu'un détail !

    Resident Evil 2     Un détail non-négligeable a été supprimé par rapport au jeu d'origine... les rubans encreurs ! Auparavant, nos héros avait besoin de ruban encreur afin de sauvegarder leur progression via les machines à écrire dispersées dans les complexes visités... C'est terminé et c'est pas un mal ! La sauvegarde se fait toujours via les machines à écrire mais sans rubans ! L'inventaire limité n'a pas besoin qu'on lui ajoute d'ustensiles inutiles...  Armes diverses et leurs munitions prennent énormément de place dans celui-ci, sans compter les divers objets d'énigmes... Celles-ci ne sont d'ailleurs pas bien compliquées à l'image de Resident Evil en général ! La gymnastique intellectuelle n'étant clairement pas le but recherché ^^ !

    Resident Evil 2     Resident Evil 2 !!! De la bombe !! Mais de la courte !! Du pétard !! L'histoire est assez courte mais la rejouabilité est bien là ! Enfin, en ce qui me concerne ! Quatre histoires et trois DLC ... ça reste très raisonnable ! Surtout qu'on en prend plein la tronche visuellement ! C'est assez crado parfois ( tout comme j'aime ) et la qualité graphique du titre le rend bien plus gore que son prédécesseur... J'ai d'ailleurs été surpris par la qualité de rendu des cadavres mutilés... les cinématiques sont pour la plupart superbes et le scénario est toujours aussi top ! Je conseille à tous ceux qui n'ont pas fait ce Resident de se lancer ! Dans l'ordre que vous voulez... Resident Evil 2 de 1998 ou Resident Evil 2019 en premier ? A vous de voir ! Les deux sont géniaux !

     

     

     


        


    2 commentaires
  •  

    The Witness

     

        ♫ Voici venu le temps, des rires et des chants, sur l'île sans enfants c'est tous les jours le printemps... ♫ Se réveiller dans un endroit inconnu sans savoir quoi faire... se retrouver perdu au milieu de nulle part, hagard... Attendez que je réfléchisse... Est-ce que ça m'est déjà arrivé ? .... Bah oui !!! Chuis con !! Lendemain de cuite douloureux ^^ !! C'est parfaitement ça !! Mise à part que, quand j'me lève avec un mal de cheveux de malade, je n'ai pas d'énigmes à résoudre ! Sur l'île de "The Witness", y'en a à revendre des énigmes... même que leur logique est parfois tordue... alors je vous l'avoue... j'ai triché par moment...

    The Witness     The Witness est-il un OVNI ? Assurément, oui ! Ce jeu développé par Jonathan Blow ( Papa de l'excellent Braid ) en 2016 est totalement indépendant et largement inspiré de Myst... Dans ce jeu, vous incarnez un personnage Lambda... on pourrait même dire que vous êtes vous-même tant le scénario est inexistant... Vous apparaissez, après avoir traversé un long couloir, au cœur d'un fort situé sur une île de petite superficie constituée de plusieurs zones reconnaissables par leur végétation ! Surplombant cette île, une montagne, au sommet de laquelle un dispositif a été placé ! Dans chaque zone, se trouve un laser à déployer en direction d'un récepteur au sommet de la montagne afin d'activer ce dispositif ! Et voilà pour le topo !

    The Witness     Pour déployer ces lasers, chaque zone vous proposera de résoudre des énigmes et pas qu'un peu ! Les puzzles proposés seront les mêmes du début jusqu'à la fin de l'aventure... et ça... c'est très, très lourd ! Même si ceux-ci sont assez intéressants, ardues mais pas insurmontables, ils sont trop nombreux ! Ce qui a été un gros frein pour que j'apprécie pleinement cette œuvre... Chaque zone explorée ( Désert, forêts, village perché, serre, monastère, château, marais et bien d'autres encore ) vous proposera une résolution différente des puzzles... Je sens bien qu'il faut que je sois plus précis au sujet de ces puzzles...

    The Witness     Il s'agit, ni plus, ni moins, d'un labyrinthe duquel il faut sortir selon certaines conditions... Dans un premier temps, on vous demandera simplement d'en sortir, puis il faudra récupérer des objets avant de sortir, ensuite faire des formes particulières, séparer des blocs de couleurs, former des paires et parfois combiner plusieurs de ces conditions... Aucune explication ne vous sera donnée, c'est à vous et rien qu'à vous de comprendre le puzzle ( Là, j'ai triché... je me suis renseigné sur le mode d'emploi de certain de ces puzzles )... La résolution d'un puzzle vous donne accès à une autre série de puzzles et ainsi de suite jusqu'à l'activation du laser... c'est juste répétitif... mais il faut reconnaitre que terminer une zone est franchement jouissif !

    The Witness     De plus, certaines zones vous proposeront des résolutions de puzzles originales ! Branches d'arbres représentant le parcours selon votre position, reflet du soleil et de l'eau, sonorité ambiante aussi pourront vous aider à résoudre certaines énigmes ! Une fois n'est pas coutume, je n'ai pas encore terminé The Witness à l'heure où j'écris ces lignes, la fin est proche... mais vu la quasi inexistence de scénario, je me suis dit que j'avais le droit de vous parler du jeu... de mes impressions, quoi !! Le truc excellent dans ce jeu, c'est la présence d'énigmes cachées... le titre en fourmille ! Voilà... le gameplay de The Witness, c'est ça !! Mais qu'en est-il de la partie visuelle et de l'ambiance sonore ?

    The Witness     Visuellement, d'abord, The Witness est vraiment différent de ce que l'on peut trouver dans le paysage vidéoludique habituel... même si on peut trouver une ressemblance notable avec l'excellent Rime... C'est donc superbe, coloré et chaque zone est dépaysante... C'est totalement fluide mais la progression est parfois entachée par des parois, ne devant normalement pas bloquer les mouvements du joueur !  C'est assez lourd ! L'ambiance sonore, et là, c'est ma grosse déception, est quasiment inexistante... Mis à part le bruit de vos pas qui changera en fonction de la nature du sol que vous foulez, rien de bézef... Notez les quelques fragments sonores des dictaphones dispersés dans l'île... Il n'y aura pas d'article du G.O.S.T. sur The Witness, j'en ai bien peur ^^ !

    The Witness     Côté point négatif, on notera aussi les ratés trop punitifs lors de puzzles manqués !! Certains vous obligeront à recommencer le précédent... Et crois-moi que quand tu t'es tapé trente puzzles d'affilé dans ta session de jeu, ça fait bien chier quand tu doit en refaire un ! Surtout quand cette erreur vous oblige à subir l'une des très, très, très, allez j'en remets un autre, très longues animations de ponts, ascenseurs et autres mécanismes....  Dans l'ensemble, The Witness est un très bon divertissement mais loin d'être exempt de tout reproche... Difficulté accrues de certaines énigmes, lenteur des animations, ratés parfois trop punitifs et bande son inexistante ! Heureusement que certaines trouvailles sont là et nous donne envie d'aller plus loin et de découvrir le fin mot de l'histoire et la question qui nous hante tous : Elle est où cette île sans gosses ?

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique