•  

    Star Wars Battlefront 2

     

         Il y a pas si longtemps, dans une galaxie pas si lointaine que ça puisque c'est la nôtre, un enfant de quarante balais recevait de sa compagne, un nouveau jeu sous licence Star Wars ! Ce dernier, après s'être séché les larmes et nettoyé la bave sur le carrelage propre, s'empressa d'insérer la galette du bonheur dans le lecteur adéquat... C'est le cœur palpitant qu'il attendit les premières images de cette nouveauté tant attendue. Serait-il (em)pire ou au contraire l'expérience serait-elle plus (re)belle que le premier opus, pourtant très bon, mais terriblement vide de contenu ?

        

    Star Wars Battlefront 2     Je me suis lâché là ! Non ? Je reconnais que les jeux de mots sont assez mauvais et poussifs, mais merde, en même temps, je suis pas écrivain et encore moins comique ! Je fais ce que je peux ! Bon... au final... bien ou pas bien ce Star Wars Battlefront 2 ? Vous le dirais-je ? Ou aurais-je écris un article sur ce jeu pour rien ? Alors oui, je vais vous en parler, mais il y a de grandes chances que j'écrive cet article pour rien, au bout du compte ! On va quand même aborder le point le plus positif du titre : Le visuel ! Et croyez-moi, on s'y croirait ! Que ce soit sur Endor avec les bunkers de l'empire, sur Tatooine dans un Mos Eisley impressionnant de réalisme ou encore sur ou dans l’Étoile de la mort, c'est bluffant !

    Star Wars Battlefront 2     Enfin bref, visuellement et techniquement, pas grand chose à redire ! Tout est fluide et rapide... seulement quelques lags un peu lourds, lesquels sont certainement dû à ma connexion en mousse... Un autre point fort de SWBF2 est sans nul doute son ambiance sonore... on en prend plein les oreilles avec les thèmes récurrents de la saga culte et surtout avec des bruitages fidèles à ceux des films ! Que ce soit au niveau des armes, des vaisseaux ou de l'environnement en général ! Seul quelques doublages français sont ratés, en l’occurrence, celui de Han Solo qui est tout simplement ridicule ! On enchaine avec le mode principal de Star Wars Battlefront 2 : Le multijoueur !

    Star Wars Battlefront 2     De ce côté, rien de vraiment neuf ! Les modes sont les mêmes mais sont toujours aussi fun ! Pour ma part, je trouve la gestion de carrière un peu plus poussée que sur l'opus précédent, donc plus intéressante ! On notera d'ailleurs la présence de micro transactions assez intrusives qui ont réveillé la colère des fans ! Il est clair que ce jeu n'est pas un Free-to-play... je trouve, donc, moi aussi, cette démarche de l'éditeur abusive ! Mais soyons franc, rien n'oblige qui que ce soit à débourser un centime de plus ! Les plus fortunés évolueront plus vite, c'est tout... ( Ah ça ira, ça ira, ça ira... )... mais super multi dans l'ensemble, ne soyons pas mauvais joueur ! ...Salauds de riches...

    Star Wars Battlefront 2     La grosse nouveauté, exigée haut et fort par la plupart des fans, c'est le mode solo ! J'étais assez déçu de ne pas en trouver dans le Battlefront précédent et j'ai accueilli la nouvelle avec enthousiasme ! Et beh... qu'est-ce qui vaut ce mode solo ? Sans être transcendant, ce mode a le mérite d'exister, ce qui n'est déjà pas mal ! Certaines séquences seront pourtant enivrantes ! Ainsi, assister à la destruction de l’Étoile de la mort depuis Endor, des yeux mêmes de l'ennemi, est assez jouissif ! Ah bah oui je vous ai pas dit !!! Vous n'êtes pas un rebelle dans cette campagne solo ! Vous incarnez l'ennemi ! Et bim ! Dans ta gueule...

    Star Wars Battlefront 2     En fait tout commence à bord d'un vaisseau de commandement rebelle... Iden Versio, commandant de l'Escouade Inferno de l'empire, a été capturé par l'alliance... celle-ci s'est, en fait, infiltrée à bord pour subtiliser des données sensibles en lien avec les points faibles de l’Étoile de la mort... maline, va !! Et vous êtes Iden Versio bien sûr ! Celle-ci va, au fur et à mesure, de l'histoire se rendre compte de la véritable valeur de l'Empire ! Putain ça sent le retournement de veste sauce spatiale, ça ! Voilà, j'ai un peu spoilé mais, de toute façon, vous l'auriez découvert en jouant 5 minutes... Le mode solo nous permet aussi de prendre le contrôle des vedettes indémodables de la saga, tels que Luke, Leia et Han Solo ! Franchement ces phases de jeu sont celles qui m'ont le plus déplu ! Surtout cette mission bien pourrave d'escorte de VIP avec un Han Solo légèrement caricaturé, mais alors complètement raté niveau doublage !

    Star Wars Battlefront 2     Un mode arcade est aussi de la partie... celui-ci propose des missions en solo ou en coop, mais je n'y ai pas encore touché ! Et j'oubliais les combats spatiaux toujours aussi fun et bien foutus dans lesquels je me vautre littéralement face à des "Aces" qui bourrent le fion de mon X-Wing de lasers chauds et fondants ! Dans l'ensemble, SDWBF2 est une réussite malgré quelques petits raté qui, au final, n’entache que très peu l'expérience de jeu ! C'est plutôt un plaisir de parcourir un univers Star Wars, une fois de plus, très réaliste, le tout combiné à un très bon mode multijoueurs et une aventure solo agréable sans pour autant défrayer la chronique ! Use the force !!

     

     

     

     

     


    3 commentaires
  •  

    Battlefield One

     

         Quand un gros jeu est lâché à petit prix, Damstarr se jette sur l'occasion ! Non pas que je sois un gros rapace, ou une gigantesque pince ! C'est juste que les finances d'une famille française moyenne ne permettent pas forcément de s'acheter tous les jeux qui sortent ! Là, ça valait vraiment le coup ! Ce Battlefield est une véritable claque visuelle, réaliste qui plus est ! Et original de surcroit puisqu'il nous place en plein cœur de la première guerre mondiale ! Oui j'ai bien dit réaliste ! Je le sais... j'y étais ! Un poilus parmi les poilus ! Avec quelques poils en plus !

     

    Battlefield One      Boum ! Révélation ! Je ne suis qu'un bout de chair enveloppé d'un duvet dru et brun... hein ? Comment ça ? Oui, c'est ça... un peu comme le cousin machin ^^... ....... çaaaaa...c'est fait...bon ? On parle du jeu ? Il a été développé par DICE pour EA en 2016 et a bénéficié d'une excellente critique par la presse spécialisée et les joueurs ! Même si la surabondance de DLC du Season Pass n'a pas été bien reçue ! C'est un peu le problème des FPS multijoueur actuels, surtout ceux estampillés EA ! Mais bon... rien ne nous oblige à acheter sans cesse du DLC ! Il faut savoir raison garder... surtout que le contenu n'est pas ridicule au final ! On est bien loin du vide de Star Wars Battlefront de 2015 !

    Battlefield One      Stop ! C'est bon ! J'arrête de baver sur EA, qui, il faut bien le reconnaitre, nous pond quelques tueries vidéoludiques ! Enfin, moi, j'apprécie... Donc, l'originalité de BF1, est, sans nul doute, la transposition du joueur au beau milieu des tranchées de la première guerre mondiale ! J'avoue ne pas être un spécialiste de cette époque, mais j'ai eu beaucoup de mal à assimiler la présence de certaines armes et véhicules ! Quelques-uns semblants trop avancés pour l'époque... Sans le contenu additionnel, les armées américaines, italiennes, anglaises, ottomanes, austro-hongroises et allemandes sont jouables ce qui est déjà franchement acceptables ! Même s'il manque nos poilus...

    Battlefield One       Au niveau des maps, c'est aussi assez complet... Fusiller du bleu bite dans les rues d'Amiens est un plaisir sans nom ! Surtout quand le bleu bite, c'est moi ^^... Le désert du Sinaï, Monte Grappa, Saint Quentin, Suez et d'autres encore sont assez bien foutues et promettent des heures de défoulement armé ! Mais ce n'est pas tout... ces cartes sont visuellement irréprochables ! On voit bien que le terrain est sale et boueux, on sentirait presque l'odeur du sang ! La crasse, la peur et la sueur sont omniprésents et sont fidèles à mes souvenirs passés dans les tranchées ! Ouais... c'est bon, je cesse... j'ai que quarante piges, après tout ! Un autre point à aborder : Le décor est entièrement destructible, explosable, défonçable et défouraillable ( Désactivation du correcteur d'orthographe ) ! En gros, vous n'êtes jamais à l'abri, et je peux vous dire que pour un joueur de mon niveau, c'est un vrai calvaire ^^ !

         Battlefield One Si on attaquait les modes de jeu ? On commence par le mode campagne, certes, un peu court mais non-dénué d'intérêt ! Après une intro jouable de toute beauté, on vous laisse le choix pour rejoindre un des conflits de cette guerre ! "Des amis haut placés" vous met au commande d'un avion anglais sur le front occidental, "Dans la boue et le sang" vous permet de piloter un char Mark V sur Cambrai, dans "Avanti Savola", vous incarnerez un soldat italien à la recherche de son frère, la campagne " L'estafette" vous êtes un soldat australien au service de sa majesté et, enfin, dans " Rien est écrit ", vous ferez parti intégrante de la bande, non pas à Bonnot, mais à Lawrence d'Arabie, lui-même !

    Battlefield One      Le mode multi, quant à lui, est aussi fourni ! Avec un mode super intéressant dans un premier temps et décevant par la suite : le mode Opérations ! L'idée est plutôt séduisante puisque ce mode vous permet de participer à de véritables opérations de la première guerre en ligne ! Chaque manche se terminant lorsque l'opération est complètement terminée ! Le problème, c'est que le nombre d'opération est juste ridicule ! D'où une lassitude de ma part sur ce mode que j'affectionnais pourtant sur mes premières cartouches tirées en multi ! Le modes conquête en assaut consiste à grappiller du terrain sur votre opposant jusqu'à son QG... perso, c'est mon préféré... même si c'est celui dans lequel je suis le moins performant, et par moins performant, j'entends ridiculement mauvais ^^... Les autres modes sont plus classiques mais tout aussi addictifs ( Largage de ravitaillement, Match à mort en équipe ou Domination )

    Battlefield One      J'oubliais le mode multi Pigeons de guerre qui est assez fun ! Vous devez récupérer un pigeon et lui attacher un message, destiné à votre artillerie, à la patte ! Le soucis c'est qu'il n'y a qu'un seul pigeon pour deux factions ! Je vous jure que ça fait mal quand vous réussissez à envoyer votre pigeon et qu'il se fait shooter en plein décollage ! Désolé pour les amis des pigeons... mais un ti pigeonneau rôti, hmmmm ! Je vais m’arrêter ici je pense, m^me si il y a beaucoup d'aspects du jeu que je n'ai pas développer, tels que la variétés des armes et des véhicules ! Je dois dire, au final, que BF1 tient sa promesse et nous propose un jeu magnifique, bluffant visuellement, techniquement sans fautes agrémenté d'un gameplay au petits oignons ! Un grand oui, donc !

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Ratchet & Clank

     

         Le dernier Lombax vivant et de retour avec son ami de toujours, le robot Clank ! Pour un retour, c'est un sacré retour ! En fait, je ne crois pas qu'un Ratchet & Clank et déjà été raté ! Pour moi, chaque épisode de la licence est une réussite complète ! Entre humour potache et action débridée, Ratchet et Clank promet une dizaine d'heures de fun grâce à des personnages loufoques et attachants et un level design au petits oignons ! J'ai tardé à m'y mettre pourtant, ayant d'autres jeux à terminer en priorité... C'est le cas pour beaucoup d'autres jeux tels que Metal Gear Solid : The phantom pain ( Toujours pas fini ) et Killzone Shadowfall ( Terminé mais pas assez de captures pour rédiger un article, il faut que je m'y remette ). Là, pour le coup je l'ai fini, et je n'ai qu'une envie : M'y remettre pour le finir à 100 % et, pourquoi pas, le platiner !!

         Ratchet & ClankDonc, comme vous vous en doutez, vous incarnez Ratchet un jeune Lombax seul rescapé de l'extinction de son espèce ! Ce dernier bosse comme arpète dans un garage sur la planète Veldin ! Entre décapage aux protons et réglage de proto-fusées Ratchet n'aspire qu'à une chose : Devenir Ranger galactique aux côtés de l'illustre Capitaine Qwark... illustre est un bien grand mot, tant cet énergumène est une lavette, certes musclée, mais complètement à la ramasse ! Une anomalie robotisée s'échappe d'une usine fabriquant des robots pour l'infâme Drek et s'écrase sur Veldin ! Ratchet et Clank deviennent alors ami et décide de contrecarrer les plans d'invasion de Drek ! 

          Ratchet & ClankCe titre est en fait un reboot du premier épisode sorti en 2002 sur Playstation 2 et complètement réussi ! Le titre est sublime, sans ralentissement et quasi sans bugs ! C'est beau, c'est hyper coloré et très bien animé ! La profondeur de champs est assez bluffante, à se demander quelquefois où se situe les limites visuelles du niveau ! L'ambiance sonore n'est pas en reste... musiques bien placées, répliques cinglantes appropriées à l'action en cours et sonorités d'armes amusantes voire quelquefois hilarantes ! Je pense, tout particulièrement, Groovitron ( Boule disco obligeant les pires ennemis à exécuter des passes de Mia ) ou à Mr Zurkon, un petit robot automate qui balance tout ce qu'il a en matière de munitions et qui n'est pas avare de commentaires  ( et un, et deux, et trois... cadavres )!

    Ratchet & Clank     Les armes, parlons-en ! Elles sont nombreuses et variées... tant que parfois l'on s'y perd ! Le Disco Zig-Zag éjecte des lames circulaires qui se barrent dans tous les sens, le Dévastateur ( Un lance missiles autoguidés ), le Va t-en guerre qui envoie un missile tactique surpuissant, Le pixeliseur qui pixelise les opposants ou encore la super clé de Ratchet qui, bien que sa fonction principale soit de trépaner la tête de ces salopiauds de Blargs, vous permettra d'activer des interrupteurs à distance entre autres possibilités ! Mais n'oublions pas la super arme T.E.L.T ( T'Eclater La Tronche ) que vous pourrez acquérir en récoltant toutes les cartes T.E.L.T dans les différentes planètes du jeu !

    Ratchet & Clank     En plus de ces armes, Ratchet et Clank bénéficie de gadgets bien pratiques ! Les glisso-bottes leur permettront de grinder sur des rampes très longues pour des phases de jeu bien fun, le crocheteur servira à décoder les système de sécurité des portes verrouillées lors d'un casse-tête pas insurmontable, les magnéti-bottes permettront les déplacement sur les surfaces prévues à cet effet... en général, sur les murs et plafonds ! Enfin, vous l'aurez compris, nos héros ont de quoi se défendre face aux hordes Blargs qui s'opposeront à eux ! Même le petit Clank aura ses phases de jeu perso... sympas mais pas inoubliables !

         Ratchet & ClankLes ennemis peuvent être hyper nombreux à l'écran et quand Ratchet défouraille en combinant plusieurs armes à la fois, l'écran se transforme alors en un joyeux bordel incompréhensible mais fun de chez fun ! Et tout cela sans aucun ralentissement, pourtant, il y a de l'information à traiter mais je vous jure que ça ne bouge pas d'un poil ! Allez ! Je pense que ça suffira largement pour ce jeu qui a largement fait ses preuves par le passé et qui persiste et signe avec cet opus réussi... Un très bon jeu de plateforme... pour ces dames, la mienne adore... lancez-vous !

     

     

     

     

        

        


    votre commentaire
  •  

    The Evil Within 2

     

         Aaaarghhh ! Ma tête va fondre !! Les abîmes de mon cerveau ( bien abimé déjà ) sont maintenant remplies de mauvaise pensées et de pulsions meurtrières... ne croisez pas mon chemin pendant les deux semaines qui viennent... ce jeu malfaisant a fait de moi un être vil et dépourvu de remord... Une seule solution s'offre à moi ! Je dois me tuer jusqu'à ce que je meurs... avant de faire du mal à mes proches ! Ecartez-vous mortels, mon âme torturée est prête à tout pour retrouver le calme !

     

         The Evil Within 2Tin ! J'ai craqué ! Piquez-moi ! Surtout que je vais un peu loin, là... je m'emporte quelque peu ! Certes le jeu est terrible, cauchemardesque mais pas au point de me retourner le cerveau ainsi ! Je suis maitre de mes mouvements et de mes actes je vous rassure ! Enfin pas moins que d'habitude ! Et il faut bien l'avouer, The Evil Within 2 n'est pas aussi effrayant qu'il y parai... j'ai trouvé, pour ma part, le premier bien plus flippant et difficile ! Shinji Mikami ( Le papa de Resident Evil étant indirectement aux manettes, cette fois-ci, le jeu est un peu en retrait par rapport au premier opus ! Mais il reste très bon tout de même ! 

    The Evil Within 2     Techniquement, c'est clair, la licence a évolué ! C'est plus beau, les textures et les personnages sont beaucoup plus travaillés, tout comme les cinématiques d'ailleurs, lesquelles étaient un peu foirées sur The Evil Within ! Les boss et les Déchus sont hyper bien foutus !  Le boss final est peut-être un des plus beau et des plus impressionnants qu'il m’ait été donné d'affronter ! La grosse nouveauté, c'est le passage en monde semi-ouvert ! Je dis semi-ouvert, parce qu'en fait, même si Sebastian a plus de liberté quant à l'exploration de l'environnement, c’est pas non plus la fête à neuneu ! Mais on ne va pas se plaindre, cette exploration rallonge considérablement la durée de vie du titre... on va quand même pas cracher sur la durée de vie d'un jeu ! Au prix auquel il sont vendu, merde !

         The Evil Within 2Un peu de scénar pour mieux vous situer dan cette expérience ! Je vous préviens c'est un peu tordu ! Sebastian Castellanos a perdu sa fille lors de l'incendie de son domicile Il a aussi perdu son taf d'inspecteur à Krimson City suite aux évènements du premier opus ! On comprends mieux pourquoi, au début du jeu, Seb ( C'est mieux, c'est plus court et tout le monde comprend ) est défoncé comme une loutre ! Ah oui, j'ai oublié de vous dire : Il a perdu sa femme aussi, le con, c'est à dire qu'elle était là... et pis pouf... d'un coup, il l'a perdu ! En fait peut-être qu'il boit pour fêter la mort de sa bonne femme ! ( Tin le bol qu'il a en fait ! )

    The Evil Within 2     Allez ! Un peu de sérieux Dam's ! Son ex-coéquipière, Kidman, vient le retrouver dans un bar dans lequel il cuve sa race et lui annonce que sa fille n'est pas morte et que celle-ci est à présent le noyau du STEM ! Et vous allez me dire : " Putain... mais c'est quoi le STEM bordel !? " Alors le STEM, c’est simple ( Image à droite ), est une machine contrôlée par une mystérieuse organisation appelée MOBIUS. le STEM est un appareil permettant de créer une expérience de conscience partagée. Il connecte des esprits humains dans un monde alternatif en prenant l'un de ces esprits comme “Noyau” central qui construit l'univers et contrôle tout ce qui s'y trouve. Le problème c'est que sa fille a disparu dans Union, la ville imaginaire du STEM, et que cette ville par grave en couille. Sebastian est donc envoyé sur place pour la retrouver et régler le problème... voilà, vous savez à peu près tout ! C'est clair, non ?

         The Evil Within 2Moi j'ai tout compriiiiiheuu ! Mais j'ai fait le premier, ce qui aide pas mal de dois l'avouer ! D'ailleurs une expérience du premier opus suivra bientôt, dès que je l'aurais re-re-refait sur PS4 ! Niveau gameplay, la lourdeur du personnage, rend certaines actions un peu compliquées ! Les combats au corps à corps sont un peu confus ! Mais les passages gunfights sont plutôt pas mal ! Mais là où je me suis fais vraiment plaisir, c'est au niveau de l'infiltration... même si le système n'est pas révolutionnaire, il rend assez bien et j'ai quasiment tuer tout les déchus de base par des exécutions silencieuses... NINJA STYLE !!!

    The Evil Within 2     Beaucoup d'armes utilisables et améliorables ! Du revolver de base au fusil à pompe dévastateur en passant par le fusil sniper tout y est ! Les munitions viennent à manquer au début, mais vous pourrez en fabriquez au fur et à mesure du jeu ! Le loot, les améliorations d'armes et de compétences sont au centre du jeu et représentent un gros passe temps ! Et boum, j’attaque le lourd ! L'ambiance est glauque... mais glauque ! On explore les tréfonds de l'âme de Seb, en y extirpant l'horreur, la vraie, la psychologique, celle qui fait réfléchir ! A la manière d'un Silent Hill, le jeu vous rend mal à l'aise ! Et à la manière d'un Resident Evil, il vous met face à des créatures torturées et défigurées ! Un joli cocktail ! Ça donnerai presque soif !

    The Evil Within 2     Et ben voilà, on arrive au bout ! Alors au final, c'est très bon, mais moins flippant que le premier The Evil Within ! Et c'est surtout moins gore et beaucoup moins difficile ! Enfin j'ai passé un très bon moment... enfin un très bon moment bien flippant, devant ce survival horror des familles ! Stress, peur, dégout, boss impressionnants, musiques excellentes, ambiance et scénario réussis sous tout rapports ! Un bonne suite annoncée, une bonne suite réalisée... The Evil Within 3 SVP !

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    Amnesia : The Dark Descent ( + DLC Justine )

     

         Daniel ! Danieeeeel ! DA-NIEL-LEU ! Debout nom de dieu ! Qu'est que tu fous allonger sur le sol froid et humide de ce vieux château décrépi ? Comment ça t'en sais foutre rien ? Qu.. Quoi ? Qu'est-ce que tu me chantes là ? Tu ne te rappelles de rien ? Bon bah écoute ! Vu que j'ai payé le jeu et que je n'ai rien à faire dans l'immédiat j'veux bien t'aider à résoudre ton problème de trou de mémoire... Quoi ? Non, Daniel... un Doliprane ne suffira pas, surtout à cette période ! Je sais pas pourquoi, je vais galérer !!

     

        Amnesia : The Dark Descent ( + DLC Justine )Voilà le topo, en gros ! Sauf que Daniel retrouvera une note écrite par lui-même, lui demandant de tuer Alexander, le châtelain de ces lieux, lequel ne serait pas un tendre ! Mais apparemment, vous n'étiez pas forcément quelqu'un de bien non plus ! Bref, le scénario d'Amnesia Dark Descent est très alambiqué mais également très passionnant ! Celui-ci se dévoilera au fur et à mesure de votre évolution dans les couloirs sombres ( très sombres ) du Château de Brennenburg, situé dans une bourgade prussienne nommée Alstadt... (... Connais bien, j'ai un mobile-home là-bas ). Les notes, livres et flashbacks fréquents vous permettront de mieux saisir les perversions et les "hobbies" des protagonistes principaux ! J'avoue que plusieurs points reste encore flous après avoir fait le jeu pourtant plusieurs fois, enfin, chuis pas une flèche non plus !

    Amnesia : The Dark Descent ( + DLC Justine )     Le soucis, c'est que, bien sûr, vous n'êtes pas tout seul dans ce lieu sinistre ! Quelques locataires vous mèneront la vie dure et comme par hasard vous êtes une quiche en self-défense ! Aussi au moindre battement d'aile de mouche, vous irez vous planquez dans le tiroir du haut de l'armoire normande la plus proche ! L'ambiance est réellement flippante à souhait et les éboulements, cris et craquements de bois vous feront sursauter à coup sûr ! Mais le plus stressant dans Amnesia, c'est sans aucun doute, le malaise que l'on ressent en explorant les tréfonds de l'âme de Daniel ! Il faut savoir que dans ce jeu, le héros réagit plutôt mal aux ténèbres ! Aussi, le fait de rester trop longtemps dans le noir aura pour effet de troubler la vue de notre héros ( Si l'on peut dire )... couplez ce stress à la vision d'un des habitants difformes de la masure et Daniel risque de sombrer dans la folie pure et simple, jusqu'à risquer la mort cérébrale !

    Amnesia : The Dark Descent ( + DLC Justine )     Vous devrez donc allumer quelques bougies afin de créer des zones lumineuses afin de régénérer les neurones de Dani ( Oui on se connait bien... ) ou utiliser votre lanterne qu'il faudra remplir d'huile... bah oui... passque sinon... Ah bah n'a marche plus... bah oui... ATTENTION TO.... pardon j'me suis laissé aller... Attention tout de même à ne pas rester dans la lumière trop longtemps près d'une source lumineuse au risque de vous faire repérer et égorger dans la foulée... Et oui, ça ne rigole pas en face ! Mais vous pourrez aussi vous cachez avec tout ce que vous trouvez... Armoire, futs, pilier ou encore votre doigt^^... Ce qui nous amène à la partie gameplay du titre...

    Amnesia : The Dark Descent ( + DLC Justine )     Et là, sur PS4, c'est un peu moins bien que sur PC ! La mécanique de jeu est la même mais la réalisation des actions du héros est moins pratique pad en main ! Je vous explique... Toutes les gfestes du héros sont à reproduire, c'est à dire que, si vous voulez ouvrir un tiroir, il vous faudra le saisir et le tirer vers l'arrière ! Pareil avec une porte ! Alors, quand vous êtes la proie d'une chasse au Daniel dans les couloirs du château, il faut que l'ouverture d'une porte de placard se fasse rapidement, sous peine d'y laisser une jambe, voire un cœur ! Avec une souris, ça se fait les doigts dans le nez ! Bizarrement, d'autres passages du jeu assez techniques m'ont semblé plus simples que sur la version PC ! Je pense notamment à l'esquive des Kaernks dans les couloirs souterrains inondés de Brennenburg ! Ces créatures invisibles réagissant aux moindres clapotis et ayant un faible insatiable pour la chair humaine ( Fraiche ou pas d'ailleurs )

         Amnesia : The Dark Descent ( + DLC Justine )Hop ça suffit ! On arrête là ! Ah oui ! Le DLC ! Rien de particulier à signaler ! Même gameplay, même stress, avec une nouveauté originale cependant, il n'y a pas de sauvegarde ! A faire d'un trait en une vingtaine de minutes ! L'histoire se déroule dans le Nord de la France, à Calais, durant la même époque que pour le jeu original. On y incarne une jeune femme, emprisonnée dans un manoir sordide où une femme du nom de Justine pratique des expériences de psychologie sur des cobayes humains. Sympa, non ? Bon, au final ! Je dois dire que j'ai moins pris mon pied que quand je l'ai fait sur PC en 2011 ! Mais cela reste une valeur sûre pour tout les fans de Survival horror comme moi ! Oups, je n'ai pas parlé du côté technique du jeu ! Les graphismes sont un peu vieillissant mais le jeu est tellement génial qu'on en oubli ces détails insignifiant ! Sinon pas de problème particulier ! Voilà ! C'est bon ? Je peux m’arrêter ici ? Bon jeu à tous et surtout testez celui-ci qui est très abordable et culte !

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique