•  

     

         Être traqué... sentir la douceur d'une lame de machette dans son dos... courir comme un dératé pour éviter la mort... ça vous dit ? Moi j'adore... virtuellement, bien sûr ! Les développeurs de Behaviour Interactive ont réalisé mon souhait le plus cher sur console... un slasher pur-jus intégrant un grand nombre de référence du genre et tout ça en multi ! Un rêve, je vous dis... ou plutôt un cauchemar !

     

         Le mois d'Août a été prolifique au niveau du Playstation Plus... pas moins de 4 jeux dont 3 excellents... Je vais m'attarder sur celui-ci qui n'a pas besoin d'être terminé pour pouvoir en parler... et pour cause, c'est un jeu multijoueur en ligne ! D'ailleurs, je me suis éclaté ( C'est le mot ) avec des potes à plusieurs reprises ! De plus, pour le retour de SharePS4, rien ne vaut un article court pour commencer ! Vous êtes prêt ? A vos tronçonneuses, machettes, crochets ou autres artifices ! Ça va saigner ! Et pas qu'un peu !

         Dead by Daylight ? Comment ça marche ! Michel Chevalet, c'est à vous ! "Merci Damstarr ! ". Dead by Daylight est un survival horror... mais exclusivement en ligne ! Donc, pas vraiment de scénario ou d'intrigue ! Mais du stress, ça oui ! Le but du jeu ? S'échapper d'une zone dans laquelle un tueur en série sévit ! Avec l'aide de trois autres partenaires ! Pour sortir, il faudra réactiver plusieurs moteurs qui permettront d'ouvrir la porte de sortie et d'échapper ainsi aux griffes de l'assaillant ! "Basique !" me direz-vous ! Effectivement, mais tout l'intérêt du jeu réside dans la coopération et la gestion du stress !

         Chacun des protagonistes possède son talent propre ( Médecine, vitesse, anticipation, mécanique... ) et celui-ci ne sera pas de trop pour s'échapper ! Vous pourrez booster votre perso au fil de son expérience et l'équiper d'outils ou d'artefacts facilitant grandement votre réussite... Sortir n'est pas chose aisée... réparer un moteur vous prendra un temps fou surtout qu'un mini-jeu réflexe viendra vous compliquer la tâche si vous le ratez ! Il faudra en même temps surveiller les déplacements du tueur... mais à son approche, des battements de cœur se feront entendre, vous foutant un petit coup de pression en plus !

         Du coup, quand j'ai réussi à m'échapper pour la première fois, un frisson m'a parcouru le corps et une phrase s'est répétée dans ma tête pendant un long moment : " Tu t'en est sorti Dams... t'es pas mort... t'as réussi... écris un bouquin !! " Terrible sensation ! Surtout quand tu sais que le tueur est, lui aussi, un joueur ! Et oui, vous avez le choix ! Vous pouvez incarner plusieurs tueurs, inviter vos potes et les trucider ! Génial ! Et c'est un pur bonheur... même si ce n'est pas simple ! Il faut la jouer stratégique !

         Dans la peau du tueur, le but du jeu est simple... capturer les proies, les embrocher sur un crochet de boucher et attendre qu'une entité démoniaque finisse le travail ! En prenant bien soin de ne pas laisser la victime s'enfuir ! Et oui, un coéquipier peut décrocher un condamné ou ce dernier peut se décrocher de lui même ! Côté tueur, on est servi ! Avec un choix plutôt intéressant comportant quelques sosies de tueurs célèbres tels que Freddy ou Michael Myers ! D’ailleurs, lors d'une partie dans ce qui ressemble comme de gouttes d'eau au quartier mythique d'Adonfield du film Halloween, j'ai entendu avec bonheur et horreur en même temps la musique anthologique de cette légende des Slahers ! Mais il existe d'autres Psycho-Killers tels que l'infirmière, la harpie, le piègeur ou encore le docteur !

         Le petit hic de DBD est, sans aucun doute, son aspect visuel ! C'est un peu moyen graphiquement et l'animation est hors d'âge ! Mais, honnêtement, je n'y prête même plus attention tellement le jeu demande une concentration de tous les instants ! Au final, Dead by Daylight est terrible ! Aussi bien en jouant les victimes que le bourreau ! Une bonne idée qui aurait mérité un peu plus d'attention sur la partie technique mais qui, une fois ce point noir effacé, est un véritable défouloir et un réservoir à sueurs froides ! 

     

     


    11 commentaires
  •  

    Heavy Rain

     

         Et moi qui stresse dès que je n'ai pas un visu sur l'un de mes gosses... Là, le héros de cet excellent IMG de Quantic Dream sorti en 2010, est servi... Il va en prendre pour son grade et n'est pas prêt de s'en remettre... je vous l'accorde, Heavy Rain est loin d'être une nouveauté et je suis certain, je dirai même " je sais", que bon nombre d'entre vous y ont déjà joué... jouer étant un bien grand mot... Disons plutôt, regarder...

     

         Heavy RainVoilà presque 8 ans que je m'étais offert ce titre, sachant très bien à quoi m'attendre niveau gameplay... il faut dire que le titre précédent de la firme française était du même acabit. C'est à dire, un film interactif dont l'intérêt principal réside dans le scénario et dans l'immersion du joueur ! A l'époque déjà, Fahrenheit m'avait troublé, mais là, on tape dans le haut du panier... David Cage et son équipes se sont surpassé pour nous pondre un chef-d’œuvre, non-pas vidéoludique, mais plutôt interactif. Etant moi-même papa de trois enfants, j'arrive complètement à me mettre à la place d'Ethan Mars, un des personnages centraux de cette histoire !

    Heavy Rain     Ethan Mars et sa femme Grace ont deux fils, comment s'appellent t-ils ? Hein ? Je vous le demande ?... En fait, il s'agit de Shaun et Jason... lors d'une sortie familiale, dans un centre commercial, après avoir fêté l'anniversaire de Jason, celui-ci perd la vie en se faisant renverser... Ethan se sent coupable de la perte de Jason ( Il l'a perdu dans la foule )... d'ailleurs le couple se sépare... lors d'une soirée, après avoir récupéré son fils à la sortie de l'école, ce dernier se fait enlever... la police n'exclue pas la thèse de l'homicide. En effet, la ville est sous le joug d'un Serial Killer ! Un quoi ?... un Serial Killer ! Celui-ci enlève des enfants, les noie dans de l'eau de pluie et dépose au pied de leur cadavre un figurine en origami et une orchidée ! Barré le gars !

         Heavy RainVoilà, le topo ! Ethan sera contacté par Émile... bah oui... c'est Émile le tueur...^^ Ethan sera confronté à un dilemme cruel... risquer sa peau pour sauver son fils... perso, mon choix est fait ^^ ! Mais il ne sera pas seul... Madison Paige, journaliste sexy, fera tout son possible pour aider Ethan... se frotter à des pervers sans vergogne ou encore enquêter dans l'ombre pour situer Shaun ! Scott Shelby est un détective privé engagé par les familles des victimes du tueurs aux origamis. Celui-ci n'hésitera pas à se mettre dans des situations délicates pour sauver la veuve et l'orphelin, mais aussi pour avoir le fin mot de l'histoire... quant à Norman Jayden, c'est un agent du FBI zélé mais accro à son gadget d'enquêteur de terrain, j'ai nommé ARI ! Le problème c'est qu'il est aussi accro à la triptocaïne... Norman sera souvent confronté à des choix moraux... tout comme Ethan !

    Heavy Rain     On va parler un peu du visuel... étant donné que les phases de gameplays sont pauvres, et je vous en parle après, les développeurs ont peaufiné l'aspect du jeu... et ils nous ont fait ça aux petits oignons ! C'est superbement glauque ! Cette pluie constante, qui est un personnage à part entière, cette ville morne, et ces personnages aux visages superbement modélisés mais burinés par le chagrin et stress... c'est magistral ! Le problème vient un peu plus de l'animation qui rend les personnages rigides et pour le coup trop peu réalistes dans leurs mouvements... mais ce n'est qu'un jeu me direz-vous ! Et bien non, ce n'est pas qu'un jeu !! Non mais ! Bordel !.... pardon... veuillez excuser mes ardeurs ! Heavy Rain n'est pas qu'un jeu... C'est avant tout, un récit auquel vous prenez part, et que vous rédigez au fur et à mesure de l'aventure grâce à vos ressentiments ! C'est une expérience unique !

    Heavy Rain     Attention ! Unique ne veut pas dire, forcément, exceptionnelle ! Le gros point fort d'HR, c'est de vous laisser le choix ! Vos actions auront des conséquences certaines sur le déroulement de l'histoire et vous mèneront à 7 fins différentes ( 5 pour moi, depuis peu )... C'est grisant de savoir que chaque action, qu'elle soit bonne ou mauvaise, aura un impact sur le jeu... sauf quand certaine boulette scénaristique viennent légèrement salir une copie plutôt satisfaisante ! Je n'ai pas perçu de grosses erreurs de scénario lors de mes sessions de jeu sur Playstation 3 à l'époque, mais sur la PS4, j'en ai décelé quelques unes ( Le portage peut-être )... rien de bien méchant, mais ça pique les yeux quelques fois ^^ ! Mais bon, dans l'ensemble, l'histoire d'Heavy Rain est affreusement plaisante !

    Heavy Rain     Allez, on va toucher un point sensible ! Bon Ok, les gars ! Vous vous êtes concentrés sur le scénario, d'accord, OK, on va pas revenir la dessus, vous avez fait du bon boulot, et tatati et tatata... Mais qu'est-ce qui vous a pris de nous collez cette touche R2 pour avancer ? C'est bien simple, le déplacement des personnages est catastrophique ! Je viens de me remettre sur Beyond Two Souls, qui n'a plus besoin de cette maudite fonction et ce n'est pas plus mal ! Je ne m'attarderai pas sur le gameplay de base... celui-ci est construit autour de QTE et ceci pour renforcer le côté cinématographique du jeu ! C'est pas ce qu'il y a de plus folichon, mais bon, c'était prévu comme ça, aussi ! Donc rien à dire là dessus ! J'apprécie toujours le côté attractif d'ARI... Ce gadget High Tech est plein de bonnes surprises même si celles-ci restent limitées ! Mais bon, c'est toujours un moment cool !

    Heavy Rain     Et voilà, c'est la fin ! La fin de tout, j'veux dire ! La fin de l'article et la fin d'Heavy Rain ! Je n'y retoucherai plus ! Ce jeu est toujours aussi bon mais trop c'est trop ! J'arrête ! La surprise n'est plus là et je détecte, en plus, une mini bourdasse scénaristique qui me conforte dans mon choix... Il faut que j'arrête de trouver des merdes sur ce jeu ! Pour le grand nombre de personnes l'ayant déjà fait, je dirai que si vous êtes nostalgique allez-y ! Pour les autres, c'est une expérience unique à vivre au moins une fois... on peut y jouer sans aimer les jeux vidéo... Prenez-le comme un film, même sans pad, l'histoire est prenante ! Une chose, cependant... ne confiez jamais, mais alors jamais, vos gosses à un type qui s'appelle Ethan Mars ! Vous m'entendez !? JAMAIS !!!!!

     

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique