•  

    Obscure

     

         " Oh my god ! Kenny a été trucidé à la hache ! Qu'est qu'on doit faire Josh ?", " Il faut nous séparer pour couvrir un maximum de terrain et retrouver le coupable, Ashley ! Ainsi nous pourrons crever les uns après les autres plus facilement ! " ! Vous l'avez reconnu ? Non ? C'est pourtant le dialogue type du slasher américain ! Obscure est un peu dans cette veine ! Même si ce jeu reste pour moi un très bon survival horror dans la lignée des Resident Evil, Silent Hill et autre consorts !

         Le synopsis tout d'abord ! Rien ne va à Leafmore High School ! Des dizaines et des dizaines d'étudiants ont disparu dans d'étranges circonstances ! Kenny disparait à son tour, mais ses amis Ashley, Shannon, Stan ( ressemblant étrangement à Zeke dans "The faculty" et donc à Josh Hartnett ), et Josh vont tout faire pour le retrouver. Ils vont d'ailleurs découvrir que leur campus cache un lourd et macabre secret !

         Développé par Hydravision pour Microids en 2004, Obscure est donc un survival horror pur souche qui possède une originalité par rapport à ses concurrents de l'époque ( Enfin, ça fait que quatorze ans ) ! En effet, ce jeu nous met au commande de non pas un, ni deux, mais cinq protagonistes ( Ou victimes ^^ ) chacun d'entre eux ayant ses propres talents ! Certains sont athlétiques, d'autres intelligents ou doués en crochetage ! Un petit détail non négligeable, chaque mort de personnage est définitive ! A bon entendeur...

         Côté musique, c'est pas mal du tout ! Avec en intro le ti "Still Waiting" de SUM 41 qui lance bien le jeu ! Mais les musiques in-game sont assez sympas ! Elles sont écrites et composéees par Olivier Derivière et chantées par le Chœur de l'Opéra de Paris ! Olivier Derivière a aussi travaillé sur des jeux tels que Assassin's Creed Black Flag Freedom Cry, Alone in the dark, l'excellent Remember me ou encore The Technomancer !

     

    Empty School

    SUM 41 - Stiil waiting

     


    votre commentaire
  • Quackshot

     

         Et boum, encore un jeu mythique ! Celui-ci a été édité et développé par SEGA en 1991... et je dois avoué qu'à sa sortie, mes potes et moi, nous sommes jetés dessus comme des mouches devant une m....Quoi ? Je ne vois pas ce qu'une montagne de sucre a de répugnant... Bref une réussite visuelle et commerciale à l'époque ! Peut-être même le meilleur jeu de plateforme !

         Pas facile quand même ! J'ai mal au pouce rien que d'y repenser ! Il faut dire qu'avant les jeux vidéo étaient bien plus difficiles ! A croire que certains programmeurs n'avaient pas prévus de fin pour leur jeux tellement les niveaux étaient infranchissables ! Donald, le canard gaffeur, pas l'autre abruti de "Mumute", trouve une carte au trésor chez l'oncle Picsou ( Sont tous oncle et tante là-dedans ) et part à l'aventure avec ses trois neveu Riri, Fifi et Loulou...

         Je ne m'étale pas trop... ça fait 26 ans que j'y ai joué et Alzheimer me guette ! Et non, pas encore fait en retrogaming... pour bientôt j'espère ! La musique du titre est assez anecdotique mais rappellera des souvenirs inoubliaux... ( J'voulais essayer à l'écrit mais, non, décidément, ça ne passe pas ) Inoubliables donc ! Je vous colle donc la musique du niveau extérieur Duck Burg ! Je vous préviens, c'est Old-School ! Moi j'm'en bats, je n'entend plus rien depuis le concert de Black M...

     

    Duckburg

     


    2 commentaires
  •  

    Bound

     

         Et ben en voilà une, de belle surprise ! Bien qu'un peu chelou, Bound nous transporte dans un monde imaginaire, très géométrique mais étrangement plein de poésie ! Ce jeu développé par Plastic pour SCE en 2016 est une œuvre qui apporte un vent de fraicheur sur Playstation 4 !

          Vous y incarnez une princesse ayant pour mission de débarrasser le royaume d'un monstre sur les ordres de la reine mère ! Oui, je sais, vous allez me dire : " Tin, ils se sont pas fouler niveau story "! Ce à quoi je répondrai : " Certes, mais ce jeu n'est il pas envoutant ? A t-il besoin, pour autant, de bénéficier d'un scénario en béton ?"... Et beh non ! A la manière d'un conte pour enfant, Bound nous place face à notre sensibilité grâce à un gameplay simple mais efficace... notre princesse se déplace en dansant... entrechats, sauts chassés et roues gracieusement réalisées ! Très original !

         Toute cette poésie est renforcée grâce à une bande son sublime et émouvante... notamment avec le titre que je vous propose aujourd'hui ! "The Ocean that I found" est le titre principal de l'OST de Bound et il est tout simplement sublime ! Composé par Heinali, un musicien Ukrainien de 32 ans, et interprété par Judy Leuven une jeune chanteuse de la même origine ! Magique !

     

    The Ocean that I found - Heinali / Judy Leuven

     


    2 commentaires
  •  

    The Evil Within 2

     

         Voilà ! Encore un Evil Within de terminer ! Et celui-ci est franchement pas mal ! Un peu moins gore que son prédécesseur mais plus réussi visuellement et techniquement ( Malgré quelques bugs ), je vous assure que ce jeu vaut le détour autant que son ainé ! Je ne vais cependant pas m'attarder sur la description du jeu vu qu'une expérience de jeu est en cours sur ce titre bien flippant ! Même si la bande son du jeu ne fait pas partie des plus bluffantes que j'ai entendu, c'est à la fin du jeu que la surprise est venue ! Et quelle surprise ! 

         En effet, après la scène finale, un musique délicate se fait entendre, accompagnée par une voix inquiétante entonnant un air qui ne m'était pas inconnu... c'est le refrain qui m'a mit sur la voie ! Apparemment chantée par une jeune fille, j'ai reconnu cet air des années 90 enregistré par Duran Duran : Ordinary World ! Alors déjà que l'originale est superbe, j'ai véritablement été bluffé par cette reprise de The Hit House ! Un des meilleurs titres d'OST de jeux vidéo à mes yeux, incontestablement...

     

    Ordinary World - The Hit House

     


    2 commentaires
  •  

    Primal

     

         Ce Primal a été une réelle surprise ! Je l'ai acheté sur un coup de tête à l'époque et la claque fut immédiate. Jen et Lewis lors d'un concert hard rock de celui-ci, sont attaqués par un démon ! Plongés tous les deux dans le coma, Jen va pourtant en être tirer par une étrange gargouille s'appelant Scree ! Ce dernier l'emmène avec lui à Oblivion, une dimension composée de quatre royaumes dans lesquels elle devra rétablir l’équilibre entre le bien et le mal !

         Jen et Scree se lancent donc dans cette quête et les deux personnages sont jouables, chacun ayant des caractéristiques bien particulières ! De plus, et c'est sûrement le point fort du jeu, Jen peut se métamorphoser en chacune des quatre races d'habitants d'Oblivion ! Elle peut ainsi nager, sauter plus haut, courir plus vite ou se déplacer rapidement ! Enfin bref, ce jeu est génial et pourvu d'un gameplay efficace bien qu'un peu complexe au début ! Le scénario et les diverses missions proposées sont très prenantes !

         Donc ce jeu développé par Sony Computer Entertainment Cambridge est une pure réussite à mes yeux ! La play 2 a grave tournée avec ce jeu pendant un moment ! Et bien sûr, la musique n'est pas en reste ! Les phases d'exploration étant accompagnée par l'orchestre philharmonique de Prague ! Mais là où elle déchire, c'est lors des combats ! En effet, le groupe 16 volts ( Pas le groupe électrogène, Tin elle est moche celle-là...) prends la relève pour nous envoyer du Riff sauvage bien lourd qui rend vraiment bien lors des bastons bien techniques !

     

    Happy pill - Durtee Mix

    Everyday, everything

    Keep sleeping

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique