•  

    Super Metroïd

     

          OUI JE SAIS !!!!! Vous allez me dire :"Ça va, tu prends pas trop de risque là !" et vous avez raison ! J'me mouille pas trop sur ce coup et je prends une valeur sûre connue de toutes et de tous ! Mais il est bien rétro et bien cool ! Il rassemble donc tous les critères pour figurer au sein de cette rubrique ! Non ? Si ? Bon bah j'ai bien fait alors ! Et c'est parti pour ce qui sera, sans nul doute, un de mes jeux préférés sur la magique Super Nintendo ! Allez Samus ! Montre-leur de quoi t'es capable, ma tite chérie ^^ !

     

         Super MetroïdJ'ai passé des heures et des heures sur ce jeu ! Une bombe qui fût chronophage lors de ma tendre adolescence ! Peut-être mon meilleur jeu Super NES et une de mes héroïnes de jeux vidéo préférée. Samus Aran, la pure beauté intergalactique ! A mes yeux, elle a un côté Laureline, compagne de Valérian pour le profane, qui ne me déplait pas du tout ! Ce petit bijou a été développé par la team R&D #1 de Nintendo et Intelligent Systems ( Duck Hunt, Metroïd, Kid Icarus... ) pour la firme Nintendo, bien entendu !  Ce jeu d'action/aventure sorti en 1994, fait la part belle à l'exploration et la dextérité ! En effet, à la manière d'un Zelda de base, la progression de Samus sur la planète Zebès est soumise à l'acquisition d'équipement lui permettant d'aller plus en avant. Des équipements tels que le grappin, le Morphing permettant à Samus de se mettre en boule pour se faufiler dans de petites cavités, le costume Varia, le costume de gravité, les bottes de sauts, les super bottes, le wall jump, la vrille. Et surtout des armes variées tels que le rayon de charge, rayon de glace, rayon à ondes, le terrible Spazer et les missiles de différentes puissances ! Entre autres !!! 

    Super Metroïd

         Samus Aran, chasseuse de primes émérite, ramène aux scientifiques d'une station orbitale, une larve récupérée après la victoire de Samus contre les métroïds et les pirates de l'espace lors de l'opus précédent. Apparemment inoffensive, celle-ci aurait prit Samus pour mère. Alors que Samus est déjà repartie, elle reçoit un message de détresse qui l'oblige à revenir sur la station. Elle y retrouve tous les scientifiques décédés et constate que la larve a été dérobée par Ridley, le leader des Pirates de l'espace, afin de l'utiliser à des fins malhonnêtes. Samus réussit à s'échapper de la station alors que le système d'autodestruction est activé. Elle suit Ridley jusqu'à la planète Zèbes située à proximité, où elle se met en quête de la larve dans le réseau de cavernes souterraines que les Pirates de l'espace ont reconstruit et étendu. La progression n'est pas simple au vu de la vivacité et du nombre de ses ennemis. Samus rencontrera une résistance accrue. Les créatures et les pièges qu'elle va devoir affronter sont retors. De plus, elle devra évoluer au sein d'un labyrinthe d'une envergure et une complexité inédite à l'époque.

    Super Metroïd     La planète est divisée en six zones souterraines présentant un large éventail d’environnements très diversifiés. Sur Crateria, il pleut en permanence, un peu comme en Indre-et-Loire... chuis pas trop dépaysé. Crateria, c'est un peu le vestibule de Zèbes, c'est un accès central à toutes les autres zones. Brinstar est une zone tropicale dans laquelle pullule toute une variété d'insectes et de plantes dangereuses. Norfair est une zone volcanique en ruine submergée par la lave, où règne une chaleur intense et dans laquelle le costume Varia vous sera d'une grande utilité. Maridia est un monde aquatique dans lequel les monstres marins se feront un plaisir de vous gober un orteil, Wrecked Ship est une zone constituée de l'épave d'un vaisseau échoué appartenant à une ancienne civilisation. Tourian est le centre de commande des Pirates de l'espace et l'antre de Mother Brain, un vilain pas beau, reine-mère des Metroïds. Certains niveaux ou zones se jouent sous la pluie, dans le brouillard et les visuels arborent différents types d'eau et des ondulations causées par la chaleur. En gros, visuellement, c'est loin d'être dégueulasse. Petit bémol pour certains monstres assez ridicules, voire un peu trop old school !

    Super Metroïd     Dans ce labyrinthe aux paysages divers, Samus rencontrera 4 boss épiques, assez conséquents niveau taille ! Chacun a son point faible mais les esquives et les manoeuvres que devra opérer Samus seront décisives. Tout se joue au millimètre. Le titre bénéficie d'une grosse durée de vie et de rejouabilité grâce à toutes ces adaptations ou mods qui pullulent sur le net ou sur les plateformes de retrogaming. Ajoutez à cela une bande-son épique, qui fait toujours son effet après tout ce temps et vous obtenez un des jeux les plus réussis de l'histoire des jeux vidéo... Je suis loin d'être le seul à le penser, il figure d'ailleurs parmi les tops de meilleurs jeux vidéo de tous les temps en oscillant de la 20ème à la 5ème place... Il m'arrive de m'y remettre de temps en temps pour ne pas dire souvent ! A vos pads ! Essayez-moi ça !

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    L'ange de cristal

     

         31 ans !!!! Tin !!!! Il m'aura fallu 31 ans pour venir à bout de ce satané jeu ! Peut-être ai-je joué comme un "pied" ou alors, ce jeu m'aura fait un sacré "pied" de nez ! Pourtant j'ai fait des "pieds" et des mains pour en venir à bout à l'époque mais j'ai perdu "pied"...  Il y a quelques semaines, m'étant levé du bon "pied", je décidais de remettre les "pieds" dans cette trépidante aventure !

     

    L'ange de cristal     Et là.... Vous allez me dire :" Mais qu'est-ce qu'y nous casse les couilles avec son histoire de pieds ?". A quoi je répondrai :" Z'avez qu'à ouvrir vos n'yeux ! Bande de taupes ! "... Bah ouais merde ! Faites un effort ! Bon... de quoi j'parlais déjà ? Ah oui.... !!! L'ange de cristal est un jeu développé par les légendaires Rémi Herbulot ( Macadam Bumper, Dune, Ubik...) et Michel Rho ( Macadam Bumper, Crafton & Xunk... )... il s'agit de la suite du très réussi Crafton & Xunk sorti deux ans auparavant. Le jeu fut édité en 1988 par ERE Informatique, une boite française dont j'affectionnais les productions pendant mes jeunes années... Les jeux estampillés ERE tels que Crafton & Xunk, Les passagers du temps, SRAM 1&2, Eden Blues, Macadam Bumper et, bien sûr, L'ange de Cristal  ont vraiment compté dans mon adolescence. C'est donc avec un plaisir non-dissimulé que j'ai réussi à terminer cette quête loufoque et passionnante ! Et croyez-moi, finir un jeu de des années 80 de nos jours, c'est bien, chaud ! 

    L'ange de cristal     Dans cette suite, on retrouve Crafton et son accolyte pedestre "Xunk", un podocéphale bien sympathique. Les Swapis ont besoin d'aide. Leurs voisins, les Stiffiens, pourtant amicaux avant les évènements, ont succombé aux attraits d'un nouveau culte religieux... Dexter et son compagnon arrive alors sur Kef, la planète où va se dérouler notre aventure. Ils devront gagner la confiance des Swapis avant de percer le mystère de cette religion. Pour un jeu de cette époque, l'histoire est assez chiadée je trouve. Conflit religieux, prémices de dialogues avec les autochtones, monde ouvert, bestiaire varié, quêtes rigolotes, coopération et réflexion, tout est là pour nous occuper un bon moment, sans jamais s'ennuyer ! Pour gagner leur confiance, vous devrez accomplir certaines tâches pour les Swapis : Guérir les malades en créant une potion, résoudre des énigmes et collecter des artefacts par exemple.

    L'ange de cristal   Vous pourrez échanger des items avec les Swapis, férus de trocs, et envoyer votre podocéphale préféré récupérer des objets pour vous. Le jeu, présenté en 3D isométrique est très coloré et attractif. Ce monde ouvert vous réserve bien des surprises et certains pièges bien dissimulés vous donneront du fil à retordre ! Attention aux bancs, aux arbres et surtout prenez garde à bien mettre les patins en entrant dans une demeure habitée ^^ ! L'ange de Cristal est un jeu ardu dont le gameplay peut vite agacer. Aussi, je vous conseille vivement d'y aller à tâtons et de bien réfléchir avant de faire quoi que ce soit. Voilà un jeu à la renommée mondiale, signé par des français qui n'en étaient pas à leur coup d'essai. Après un Crafton & Xunk réussi, ils enchainent avec un jeu encore plus abouti sans pour autant en changer le concept. Un titre à faire au moins une fois dans votre vie... n'hésitez pas ! Sautez à pieds joints dans l'aventure !

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique