•  

     

         Salut Damien ! C'est Ben de Virgin Radio ! Tout va bien ? J't'appelle pour te dire que tu viens de gagner Rage sur Playstation 3 ! Alors heureux ?... Damien ? Youhou... Y'a quelqu'un !! Putain il est tombé dans les pommes ce con !..... Bon alors, non ! Je ne suis pas tombé dans les pommes, mais gagner un truc sur un jeu radiophonique... c'était tout nouveau pour moi ! Si bien que j'ai enchainé neuf gains sur 1 an et demi ! Quitte à écouter de la musique de merde ^^ ! Rage ? Putain !! Quel Défouloir !!

         Vous vous en doutez bien, c'est parce qu'une expérience de jeu de Rage 2 ne devrait pas tarder que j'ai décidé de vous parler de Rage premier du nom ! Pour le coup, je ne sais pas si ce sera une expérience de jeu ou un Rage Quit tant le deuxième opus ne me plait pas du tout ( Pour l'instant ) ! C'est pas souvent que j'achète des merdes ! Une fois n'est pas coutume ^^ ! J'attends de voir tout de même ce que ça peut donner une fois lancé, mais pour l'instant ça pue ^^ ! Bon de toute façon, on est pas là pour parler de Rage 2.... Rage est jeu développé par ID Software ( DOOM !!!!!!! ) et édité par Bethesda en 2011 ! C'est un FPS à la sauce Mad Max hyper-vitaminé et violent ! Malgré certaines critiques négatives, j'ai pris mon pied à bourriner comme un dératé au gun ou en caisse !

         2135, la Terre a été percutée par Apophis, un immense astéroïde. Si les conséquences de cette catastrophe ont été terribles, toute forme de vie ayant presque disparu, les instances internationales ont tout de même réussi à anticiper le drame en mettant sur pied un plan baptisé « Arche ». Celui-ci prévoyait l'enfouissement dans les entrailles de la Terre durant un laps de temps déterminé, de capsules au sein desquelles furent enfermés des êtres humains cryogénisés avec tout le nécessaire pour leur survie. Grâce à une technologie de pointe, cette hibernation ne s'est pas avérée mortelle pour les plus résistants d'entre eux. Le joueur fait partie de ces rescapés. À son réveil, il se retrouve isolé au cœur d'une planète dévastée et peuplée de créatures pour le moins hostiles.Et encore un résumé topé sur Wiki ^^ !

         Et ça commence fort ! A votre sortie de l'arche, vous êtes aveuglés par les rayons du soleil et après une courte adaptation oculaire vous découvrez un paysage dévasté, en ruines ! Visuellement, c'est assez plaisant au premier regard, mais on remarquera des textures un peu dégueulasses parfois et longues à s'afficher ! Sans compter ce ciel inanimé, très beau mais juste une image fixe ! Pas mal, mais peut mieux faire ! Le bestiaire est hyper varié ( Mutants, Chacals, Soldats de l'autorité, Trolls et autres joyeusetés ) tout comme votre arsenal qui vous promet du défouraillage mode barbare ! Un des atouts de Rage, c'est son ambiance furieuse en extérieur et beaucoup plus tendue en intérieur ! La différence entre ces phases de jeu est un petit bol d'air frais !

        Une map énorme vous est proposée ! Elle fourmille de micro-villes et d'endroits malfamés ! Pour rallier ces points d'intérêt, un buggy est mis à votre disposition ! Vous pourrez le modifier à votre guise pour le rendre plus performant et plus agressif surtout !  Niveau gameplay, c'est du pur plaisir ! Les combos armes / wingsticks s'enchainent merveilleusement bien ( Moins contre les adversaires de taille ^^ )... Tout est réuni pour passer un grand moment ! Du bourrin, du sang, de la vitesse, des dialogues bien barrés et une ambiance Mad Max complètement Assummée ! Pas encore fait ? Il faut ! Il faut le faire ! Même si on vous a dit le contraire ! Pour moi, c'est un très bon jeu... qui me manque un peu ! Surtout quand on a joué au 2 !

     

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    Silent Hill

     

         Un jour j'irais !! Si ! Si ! Même si la ville est ( presque ) fictive, je m'y rendrais un jour, pour rendre hommage au travail de Keiichiro Toyama et d'Akira Yamaoka ! Bon pour le coup, ce ne sera pas Silent Hill mais plutôt Centralia ! En effet, Silent Hill est basé sur la catastrophe qui a eu lieu en 1962 dans cette bourgade de Pennsylvanie ! Un incendie sous-terrain qui dégage encore énormément de monoxyde de carbone de nos jours ! Un jour j'irais à Centralia !

         Silent HillBA-BA-BA ! Quel jeu !! Le premier d'une courte série de très bons titres suivie par d'autres réalisations malheureusement, beaucoup moins abouties, mis à part un Silent Hill Origins que j'avais assez apprécié sur PSP ! Le Silent Hills d'Hideo Kojima avec en vedette Norman Reedus était très prometteur mais ne verra jamais le jour, à mon grand regret ! Donc, vu le nom de la rubrique, on va faire un bond temporel jusqu'en 1999 mon p'tit Marty ! Le jeu se veut un concurrent direct de la saga Resident Evil dont le premier opus est sorti en 1996 ! Pourtant, ce jeu développé et édité par Konami va créer un nouveau genre de survival horror ! Le survival horror psychologique ! Mon genre préféré à l'heure d'aujourd'hui et ce n'est pas prêt de changer ! Les trois premiers épisodes de cette splendide série sont des jeux plus que cultes, le deuxième étant la plus grosse claque horrifique que je me suis pris ! De plus, l’adaptation cinématographique de Christophe Gans en 2006 a été une réussite totale pour moi et a d'ailleurs relancé un vif intérêt pour cette saga dérangeante ! 

    Silent Hill     Harry Mason est le père de Cheryl, petite fille aux cheveux d'un noir profond, discrète et réservée, que lui et sa femme, décédée depuis, ont adoptée environ sept années auparavant après l'avoir trouvée sur le bord d'une route menant à Silent Hill... Cheryl a d'ailleurs choisi cette destination pour leurs vacances alors que celle-ci ignore tout de son passé ! Bonne idée ! En plus c'est vraiment donné hors saison ! Lors du trajet, avant leur arrivée à destination, Harry fait une embardée pour éviter une jeune fille en plein milieu de la route et perd le contrôle de son véhicule. A son réveil, Cheryl n'est plus dans la voiture... il part à sa recherche dans une Silent Hill embrumée, inquiétante et vide de toute âme humaine... Il ne tarde pas à rencontrer les occupants de lieux... des monstres bien flippants dans une atmosphère largement inspirée de H.P. Lovecraft ! Tout ce qu'il me faut pour passer un bon moment devant ma Playstation !

    Silent Hill       Impossible de vous détailler ces abominations humanoïdes et insectoïdes sans vous spoiler le jeu, vous devez juste savoir que ces monstres représentent les phobies et les souvenirs dramatiques de la jeune Ale.... OUH PUTAIN ! J'allais spoiler !! ^^... Même si visuellement Silent Hill est loin d'être parfait, je trouve justement que cette imperfection sert l'horreur dans ce titre majestueux ! L'OST parfaite, oui j'ai bien dit parfaite d'Akira Yamaoka donne son identité à cette saga ! Le compositeur n'ayant jamais quitté le casting de Silent Hill au travers des âges ! Les angles de caméra, les monstres difformes mais étrangement humains, les personnages rencontrés bien strange, la musique stressante, cette brume, les énigmes et les lieux parcourus vont vous filer une gêne constante, un sentiment de malaise et de stress jamais vu dans un jeu vidéo... seul Outlast et Layer of Fear s'en sont approché, en ce qui me concerne...

    Silent Hill     J'ai beau être un fan inconditionnel des Resident Evil ( Sauf 5 et 6 bien entendu, ainsi que leur spin-off à la con ), mon cœur bat et continuera de battre pour cette saga ! Enfin, mon cœur de gamer, on est d'accord ^^ ! Ce jeu n'est pas à mettre entre toute les mains, bien sûr ! Pourtant les énigmes proposées auraient le mérite de faire réfléchir nos chères têtes blondes ! Certaines m'ont donné du fil à retordre comme vous pourrez le constater sur cet article de l'interrogatoire ! On est loin des épreuves d'un Resident ! Très loin même ! Enfin, voilà ! Ne cherchez pas d'objectivité dans cet article, elle en est exempte ^^ ! Silent Hill ! C'est ma came ! Mon exutoire ! Mon petit côté noirceur de l'âme ! Et puis c'est tellement rare de nos jours, un jeu qui fait réfléchir et qui va réveiller vos peurs enfouies !

     

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique