• Rage quit

     

    Rhhaaaaaaa ! Chuis vénère !!!! Argggghhh ! Saloperie de jeu tout naze ! Rmmpffff ! Tin !!! Bordel !! ..... Ouais .... j'me calme ! Ok !

    D'ordinaire je ne me comporte pas de la sorte devant un jeu, mais là, y'a de l'abus ! Donc, c'est parti pour une rubrique dédiée aux jeux que je ne finirais jamais... soit trop difficiles pour mon petit niveau, soit bien pourrave !

     

    Rage quit

     

     

    C'est parti pour l'hécatombe !

     

  •  

    ONI

     

         Ce qui est top avec la rubrique Rage Quit, c'est que je n'ai pas trop de temps à passer sur la rédaction des articles ! ^^ ! C'est encore le cas cette fois avec ce titre pourtant assez bien reçu au vu de sa faible qualité ! A vomir, en ce qui me concerne ! Pourtant accompagné du campagne publicitaire original, Oni n'a pas brillé ! Bon allez ! On en parle... d'accord ! Mais on en parle brièvement !

     

         ONI Oni est donc un jeu... normal me direz-vous ! Mais quand on voit la gueule du jeu, je vous promet qu'il y a de quoi se poser quelques questions ! C'est donc un jeu... développé par Bungie Software ( Myth, Halo, Destiny,... ) et édité par Take-Two Interactive ( GTA, Bioshock, Borderlands... ) en 2001 ! Pourtant, avec ces deux monstres des jeux vidéo, on aurait pu s'attendre à quelque chose de topissime ! Mais non... Vous incarnez la jeune Konoko, agent d'élite du TCTF et avez pour mission d'intégrer l'antre de la pègre et de combattre le syndicat du crime. Et boum ! Un scénar' en papier mâché ! Pour y arriver, tous les moyens sont permis... Allez ! Start ! Oh putain ! Oh putain c'est laid !... allez Dams ! Passes outre le visuel, tu vaux mieux que ça... Ouh Pitain ! C'est incontrôlable ! C'est dur ! Et ça n'a aucun putain d'intérêt ! Oui je sais... ça fait beaucoup de putain dans un seul paragraphe, mais bon... il le vaut bien ^^ ! 

    ONI     Je dois bien avouer que je n'ai pas terminé cette monumentale bouse sortie des tréfonds des intestins d'un Rankor qui aurait bouffé un cassoulet périmé ! La vache... ça fait du bien de se lâcher ! Bon visuellement, on en a déjà parler, c'est hyper moche et sans recherche ! Tin, même les couleurs sont dégueux ! Pour le gameplay, j'en ai un peu rajouté. Tout ce qui concerne le combat est plutôt réussi mais pour les déplacements, c'est une autre histoire ! C'est à chier ! Les animations sont toutes minables et les effets spéciaux à la ramasse ! Et comme si ça ne suffisait pas l'I.A est aux fraises et la difficulté du jeu est compensée par un trop grand nombre d'ennemis... trop par rapport aux possibilités de mouvements que nous offre Konoko ! Elle n'y est pour rien la pauvre, elle a été conçu comme ça ! Merci aux développeurs de m'avoir permis d'écrire cet article ^^ !  

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Evil Twin : Cyprien's Chronicles

     

         Il y a des jeux, comme ça, tu te renseignes, tu l'achètes, tu l'adores mais il y a ce truc qui ne va pas ! Ce petit "je ne sais quoi" qui fout la merde ! C'est exactement ce que j'ai ressenti avec Evil Twin ! Une direction artistique de haute volée, un univers captivant mais un gameplay à la ramasse et des angles de caméra catastrophiques ! Putain, c'était dommage, ça partait pourtant très bien ! 

     

    Evil Twin : Cyprien's Chronicles     Sorti en 2001 sur PC, Evil Twin est une création du studio français In Utero et édité par Ubi Soft. Jusqu'ici tout va bien, mais l'important c'est pas la chute, c'est l'atterrissage... comme dirait Hubert ^^ ! Avant de commencer, on balance un petit pitch du titre incriminé. Le jour de l'anniversaire de Cyprien, un jeune orphelin d'à peine 10 ans, héros du jeu, ses amis organisent une fête surprise pour l'occasion. Malheureusement, cet anniversaire correspond aussi à celui de la mort de ses parents… Après s'être énervé et fâché avec ses amis de l'orphelinat, le jeune garçon quitte la salle de fête, hors de lui. Une fois dans sa chambre, un évènement étrange se produit, et il se retrouve dans un univers inconnu et inquiétant. Et cet Univers est franchement dérangeant, empruntant un peu à celui d' American Mc Gee's Alice, excellent titre de Rogue Entertainment sorti la même année ! 

    Evil Twin : Cyprien's Chronicles     L'histoire, pourtant très immersive et inquiétante, partage la vedette avec une OST du feu de dieu que je tarderai pas à partager avec vous ! Mais le problème est tout autre... Malgré un visuel convaincant et des choix artistiques assumés, le titre pêche par un gameplay trop poussif et des angles de caméras catastrophiques qui vous pousseront à la faute plus d'une fois ! Le titre est, de plus assez difficile à prendre en main et aura eu raison de ma patience plus d'une fois ! Les boss sont extrêmement ardus et les morts bêtes trop souvent constatées ! Bref, je n'ai pas terminé ce titre puisque je l'ai complètement abandonné après plusieurs essais infructueux ! Dommage, je n'ai pas pu accepté ce choix de gestion de caméra alors que ce jeu avait un potentiel monstre ! Mais à quoi bon, si tu ne prends pas de plaisir à jouer ? Je vous le demande ! Je l'ai pourtant revendu très tard en essayant de passer outre ces éléments négatifs ! A essayer quand même ! Beaucoup de joueurs ont été plus patient que moi et l'ont terminé !

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique