•  

    Death Stranding

     

         J'en vois déjà venir certains ! Espèce de beauf ! T'as rien compris au jeu ! C'est un chef d’œuvre ! T'as pas le niveau espèce de buse ! Vas manger tes morts... Hideo Kojima est un dieu !....... C'est bon ? Vous avez terminé ? Je peux m'expliquer ? Oui ? Alors oui ! DEATH STRANDING EST UN CHEF D’ŒUVRE ! Le meilleur jeu de livraison de l'histoire ! Loin, mais alors très,très loin devant Paperboy !! Arrrrrrrggghh ! Ouais, j'abuse ! Mais ça fait du bien quand t'as payé un jeu plein pot et qu'il te plait pas !

     

    Death Stranding     Voilà ! Ça c'est dit ! Hideo Kojima est un dieu ? Il y a une petite nuance, Hideo Kojima se prend pour un dieu ! Là on est dans le vrai ! Alors attention, je n'ai pas dit qu' Hideo Kojima était une chèvre ! Je suis un grand fan de son travail en général. Surtout que le gars ne fait pas semblant quand il pond une bombe vidéoludique ! Là encore, il a fait très fort avec Death Stranding... Un visuel détonnant, un casting trois étoiles, un jeu décalé, un scénario poussé, une mécanique de jeu réglée aux petits oignons, une OST de vl'à la bonne OST et une nouvelle façon originale de jouer en ligne ! Et vous allez me dire : " T'es con ou quoi ? Pourquoi tu colles ton jeu dans la rubriques Rage Quit si tu l'admire ?"..... J'y viens soyez patients ! Pour commencer, Death Stranding est le premier jeu auto produit d' Hideo Kojima depuis son éviction de Konami... Il est sorti fin 2019 et a été distribué par Sony Computer Interactive Entertainment.

    Death Stranding   Le monde a été détruit par le Death Stranding, un événement surnaturel qui a brisé la barrière entre le monde des vivants et celui des morts. Depuis, les Échoués, les âmes des morts, rôdent dans le monde, sous une pluie battante qui fait vieillir tout ce qu'elle touche, chaque âme humaine capturée par ceux-ci meurt, provoquant une Néantisation, une onde de choc qui détruit tout alentour. Les survivants se sont réfugiés dans des bunkers souterrains dans des grandes Villes-relais. Seuls quelques humains, les Rapatriés, peuvent survivre à une Néantisation, ressentant l'événement comme une expérience de mort imminente. D'autres ont développé le DOOMS, une condition qui leur permet d'entrer en contact avec les Échoués mais aussi de développer des pouvoirs comme la téléportation qu'il tire de la Grève, un lieu entre la vie et la mort modelé selon la personne qui le parcourt.

    Death Stranding     Sur le territoire des anciens États-Unis d'Amérique, la société Bridges tente de construire les UCA (United Cities of America), un réseau entre les villes-relais par la livraison de matériel, de fournitures et de souvenirs du monde passé. Pour voir les Échoués et parcourir les longues distances à l'extérieur, une technologie basée sur un lien avec les BBs, des fœtus prématurés donc entre la vie et la non-vie, a été développée........... Ça va ? Vous êtes toujours là ? Z'avez vu la bête ? Le scénario n'est pas le problème ! A vrai dire, il n'y a qu'un seul problème sur ce titre ! Mais ce sera peut-être le problème de trop en ce qui me concerne ! L'intérêt général du jeu ! Death Stranding est un jeu de livraison ! Du début à la fin du jeu, vous livrerez des colis d'un point A à un point B en passant par C si vous voulez varier les plaisirs ! What the Fuck me direz-vous ? Et vous avez bien raison !

    Death Stranding     Vous êtes Sam Porter Bridges, livreur pour Bridges ! ( La poste, quoi ^^ ! ) Vous allez parcourir les terres dévastées des anciens Etats Unis d'Amérique pour étendre un réseau de communication basé sur la Grève, le réseau Chirale... Pour y arriver, il vous faudra marcher, grimper, rouler afin d'amener vos colis à bon port en prenant soin de la marchandise et de votre santé. Pour vous en empêcher, les échoués, mais aussi des bandits de grands chemins prêts à tout pour récupérer votre marchandise. Sans compter les opposants aux UCA qui essaieront de vous faire la peau à la moindre occasion. En chemin vous pourrez récolter des matériaux pour développer du matériel dans les différents relais. Chaque livraison réussie augmentera votre expérience et vos capacités. Chaque évolution du scénario est brillamment liée à vos livraisons mais ça reste toujours de la livraison. 

    Death Stranding     Le scénario est d'ailleurs appuyé par de superbes prestations d'acteurs talentueux tels que Norman Reedus ( Le Daryl de The Walking Dead ), Léa Seydoux ( Spectre, La vie d'adèle,...) Mads Mikkelsen ( Casino Royal, Polar,...), Lindsay Wagner ( Super Jaimie ) et Guillermo Del Toro himself ! Les cinématiques sont impeccables tout comme le visuel du jeu quoiqu'un peu rébarbatif ! Vos livraisons vous permettront avec le temps, d’accéder à une nouvelle technologie incluant armes et véhicules, sachant que le fait de tuer un homme dans ce monde, équivaut à soit un nouvel échoué, ce qui n'est pas top, soit à une nouvelle néantisation, ce qui est encore moins top... En gros, si vous tuez un type, il faudra le faire incinérer, ce qui vous fera un voyage de plus... Et croyez-moi, les voyages, vous en aurez vite plein l'cul !

    Death Stranding     Les armes non létales sont conseillées. Les motos vous permettront de vous déplacer plus rapidement avec une charge raisonnable, mais les camions, moins rapides vous faciliterons le boulot ! Il existe aussi les squelettes assistés permettant une marche moins fatigante avec plus de charge ! Lors d'une sortie, il faudra prévoir bottes de rechange, matériel d'escalade, munitions, grenades hématiques, grenades de fluide corporel, de merde et de pisse et j'en passe... établir un ou des itinéraires en tenant compte d'une météo évolutive ( La pluie vieillissante accélérant l'usure des colis ), du terrain et des dangers se dressant sur votre route. Une fois arrivé dans un centre de distribution, vous aurez accès à votre chambre privé dans laquelle vous pourrez vous restaurez, jouez avec votre BB et procédez à tout une batterie de prélèvements d'excréments provenant de tous les orifices de Sam Porter. Ceux-ci composeront un moyen de défense non négligeable contre les échoués !

         Death StrandingOn aborde un dernier point avant de fermer cet article sur Death Stranding. Le jeu connecté ! Il ne s'agit pas d'un multijoueur ici, enfin, pas directement ! Le maitre mot de Death Stranding est connexion ! Connecter les gens les uns avec les autres ! Aussi, lorsque vous jouerez connecté, vous ne croiserez pas d'autres joueurs. Mais vous croiserez leurs édifices et actions dans ce monde ! Pour connecter les gens, il faut des routes, des ponts, des cordes, des échelles. Tout ceci vous pourrez le fabriquez à l'aide de matériaux pour faciliter les déplacements de la communauté de livreurs. Ou vous pourrez participer à la fabrication d'un ouvrage commencé par un autre joueurs. Ainsi des abris de pluie, des chambres privé, des routes, des ponts, des silos de stockage de marchandises et bien d'autres choses encore ! Plutôt bien foutu ! Mais ça ne suffira pas à mes yeux pour que je veuille terminer ce titre pourtant bien avancé à ce jour, ça sent la fin proche ! 

     

     

     

     


    3 commentaires
  •  

    ONI

     

         Ce qui est top avec la rubrique Rage Quit, c'est que je n'ai pas trop de temps à passer sur la rédaction des articles ! ^^ ! C'est encore le cas cette fois avec ce titre pourtant assez bien reçu au vu de sa faible qualité ! A vomir, en ce qui me concerne ! Pourtant accompagné du campagne publicitaire original, Oni n'a pas brillé ! Bon allez ! On en parle... d'accord ! Mais on en parle brièvement !

     

         ONI Oni est donc un jeu... normal me direz-vous ! Mais quand on voit la gueule du jeu, je vous promet qu'il y a de quoi se poser quelques questions ! C'est donc un jeu... développé par Bungie Software ( Myth, Halo, Destiny,... ) et édité par Take-Two Interactive ( GTA, Bioshock, Borderlands... ) en 2001 ! Pourtant, avec ces deux monstres des jeux vidéo, on aurait pu s'attendre à quelque chose de topissime ! Mais non... Vous incarnez la jeune Konoko, agent d'élite du TCTF et avez pour mission d'intégrer l'antre de la pègre et de combattre le syndicat du crime. Et boum ! Un scénar' en papier mâché ! Pour y arriver, tous les moyens sont permis... Allez ! Start ! Oh putain ! Oh putain c'est laid !... allez Dams ! Passes outre le visuel, tu vaux mieux que ça... Ouh Pitain ! C'est incontrôlable ! C'est dur ! Et ça n'a aucun putain d'intérêt ! Oui je sais... ça fait beaucoup de putain dans un seul paragraphe, mais bon... il le vaut bien ^^ ! 

    ONI     Je dois bien avouer que je n'ai pas terminé cette monumentale bouse sortie des tréfonds des intestins d'un Rankor qui aurait bouffé un cassoulet périmé ! La vache... ça fait du bien de se lâcher ! Bon visuellement, on en a déjà parler, c'est hyper moche et sans recherche ! Tin, même les couleurs sont dégueux ! Pour le gameplay, j'en ai un peu rajouté. Tout ce qui concerne le combat est plutôt réussi mais pour les déplacements, c'est une autre histoire ! C'est à chier ! Les animations sont toutes minables et les effets spéciaux à la ramasse ! Et comme si ça ne suffisait pas l'I.A est aux fraises et la difficulté du jeu est compensée par un trop grand nombre d'ennemis... trop par rapport aux possibilités de mouvements que nous offre Konoko ! Elle n'y est pour rien la pauvre, elle a été conçu comme ça ! Merci aux développeurs de m'avoir permis d'écrire cet article ^^ !  

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique