•  

    Zombi

     

         Dis, maman ? Tu manges pas ta cuisse ? Vas-y mon p'tit robert t'as qu'à finir sur l'os ! - Dialogue familial entre zombis - Oh ! Hé ! Ne riez pas ! Ça doit sûrement se passer comme ça, à table, chez les Gautier, depuis qu'ils se sont fait becter par leurs nouveaux amis ! C'est une grande famille... et Ubisoft nous le rappelle.. d'une façon... comment dirai-je ? Plus que ratée ! C'est le mot ! Ubisoft a complètement chié dans la colle avec cette adaptation de Zombi U ! Merci les gars pour ce bout de viande putride... de la bouffe pour zombi !

              ZombiNous y v'là... il va bien falloir que je vous en parle un peu de cet étron, pour que vous ne fassiez pas l'erreur de l'emprunter ou pire, de l'acheter ! A l'origine, sorti sur WiiU en 2012, Zombi U propose un gameplay intelligent se combinant parfaitement avec le WiiU Gamepad ! Jusque là, pas de problème... sauf qu'Ubisoft a décidé de l'éditer sur Playstation 4, Xbox One et PC ! Mais pourquoi tant de haine ? Je dois dire que, lorsque j'ai vu que ce jeu était offert sur le PS plus, il y a un moment maintenant, je n'ai pas hésité un instant avant de le choper ! J'aurai mieux fait de m'abstenir ! Comme quoi, l'abstinence a du bon... parfois !

         ZombiEt si on commençait le massacre par un pitch du scénario ? Vous avez du mercurochrome et des pansements ? Ça va saigner ! Londres est infesté par un virus zombi... jusque là rien de bien original, en même temps c'est un jeu de zombi ! Vous êtes quelqu'un, et c'est bien là le seul intérêt du jeu..., qu'un survivant va loger dans son abri, celui-ci vous donnera quelques missions de routine à effectuer... et pis voilà ^^! A noter que ce "survivant" contrôle toutes les caméras de la ville et surveillera votre progression... il pourra même déverrouiller quelques portes pour vous ! C'est la moindre des choses, vu qu'on se tape tout le taf et les morsures en prime !

    Zombi     Et du taf... du taf... bah y en a pas des masses ! Trop peu de missions et surtout trop peu intéressantes... On notera cependant le côté énigme codée qui vous permettra de découvrir des salles cachées lesquelles sont pourvues de coffres ne contenant strictement rien ! Perte de temps monumentale ! Tu te fais chier à résoudre une énigme pour ne rien avoir en prime ! Merci Ubi ! En parlant d'en chier... bien vu les développeurs pour cette difficulté aléatoire... tu galères pendant 30 minutes puis tu te balades pendant deux heures... n'importe quoi ! Rarement jeu de zombi n'aura été aussi lent et si mal orchestré !

    Zombi     Alors, déjà, il faut que je vous prévienne que, même si le visuel d'un jeu, pour moi, ne reflète pas sa qualité, Zombi est très, très mais alors très moche ! 15 ans de retard ! Au niveau de l'animation, c'est encore pire ! Quand tu frappes un zombi, t'as l'impression qu'il est monté sur roulette tellement il recule de 10 mètres ! Ridicule ! Entre la lampe torche qui n'éclaire pas et les grognements des zombis sortis tout droit du catalogue des Frères Rodriguez, c'est un parfait foutage de gueule ! La gestion de l'inventaire est à chier, tout comme l’amélioration des armes qui fait le minimum syndical ( elles donnent l'impression de jouer avec des flingues NERF ) ... forcément, vu la haute qualité du titre, les dév. ont du faire des concessions ^^

         ZombiEt si on trouvait un point positif, pour changer ! Et bah, figurez-vous qu'il y en a un ! En effet, à chaque fois que vous mourrez... votre personnage sera soit mort, soit infecté ! Dans les deux cas, vous ne pourrez plus l'utiliser ! Vous vous réveillerez avec un autre personnage, lui aussi recueilli par notre "bienfaiteur"... Il vous faudra, cependant, récupérer le sac  à dos du prédécesseur pour mettre la main sur les armes, soins et objets de quête perdus ! C'est un passage plutôt cool du jeu ! Mais grâce à une carte mal foutue et un système de guidage à la ramasse... ce ne sera pas une mince affaire ! Parcourir ces niveaux qui se ressemblent tous est un véritable plaisir...

    Zombi     Bon allez ! J'arrête parce que ça me soule... il y avait quelque chose à faire avec ce titre mais c'est une catastrophe vidéoludique ! Zombis et mini-boss en carton pâte, ambiance en papier mâché et intérêt général du jeu en papier toilette ( usagé, bien sûr )... et je ne parle pas même pas des dernières heures de jeu qui sont d'une pauvreté... C'en est même triste ! Pauvres petits développeurs, qui doivent bien pleurer en voyant cette pauvre adaptation tourner dans les foyers français ! En fait, j'ai trouvé ! Le mot qui résume le mieux Zombi, c'est PAUVRE !

     

     

     

     

     


    3 commentaires
  •  

    Doom

     

         "Seul sur la lave, il fait très chaud... mon cauchemar était trop beau... l'enfer qui m'achève, tu m'écorch'ras avec cent mille pieux de bois ! Comment ne pas bruler, ne pas pourrir...  Il faut qu'j'utilise la mi-ii-iiii-iiire !! Ba-ba-ba-da... ba-da-ba"... Vous pensez que j'ai viré débile ? Mais ne l'ai-je pas toujours été ? En fait, pour introduire cet article, il fallait que je contrebalance avec la violence de Doom... j'ai donc choisi un slow francophone des années 90, dont je vous laisserais retrouver le titre tout seul ( C'est pas trop dur et en même temps il y a beaucoup de similitude avec le texte original )! Allez hop ! Au boulot, tas de bulots !

     

    Doom     Doom ? Kesako ? C'est un FPS cultissime des années 90 qui est devenu la référence des shooter bourrin à la première personne.... que l'on qualifie, à l'heure actuelle de "Doom-like"! Le Doom dont je vais vous parler aujourd'hui a été développé par ID Software, la même boite qui a conçu les précédents, pour un éditeur de renom, Bethesda ! Les deux premiers étant cultes à mes yeux, j'attendais un titre très ressemblant, mais, bien sûr, beaucoup plus beau... c'est de bonne guerre ! Doom 3 s'était un peu foutu dedans à l'époque, en nous proposant un jeu, certes, joli visuellement mais totalement écarté de l'esprit original du gameplay d'origine ! Alors ? Réussi ou pas ?

    Doom     Pour moi, pas de doute, c'est une réussite, en ce qui concerne le mode solo... je ne me suis toujours pas frotté au mode multijoueur et à la création de map ! Parce oui, on peut créer ses propres niveaux... c'est y pas gégé ça ? On commence, comme à l'accoutumé, avec un petit pitch du jeu qui, je doit bien l'avouer, sera court... C'est bien connu, Doom ne brille pas par son scénario, mais c'est pas ce qu'on lui demande, non plus ^^... Vous êtes donc le Doom Marine... Vous vous réveillez enchainé dans une base de recherche complètement infestée de démons en tous genres et devinez-quoi ? Il va falloir faire le ménage ! Mais pas avec un balai, mes amis, pas avec un balai !

    Doom     En guise de produits ménagers, du flingue et encore du flingue ! Pistolet, fusil à pompe, plasma gun, lance-roquettes, tronçonneuse ( Ash is back ), fusil Gauss, fusil d'assaut et le mythique BFG ( Big Fucking Gun )... sans oublier grenade et surtout vos poings ! Grâce à ces derniers, notre héros pourra conclure un gunfight, sur un adversaire sonné, par un finish punch bien classe et assez bourrin ! Jouissif ! Chacune des armes est améliorable via des modules à récupérer lors de vos explorations... ceux-ci sont ensuite boostables, grâce à des puces à extraire sur les armures des cadavres de vos prédécesseurs malchanceux !

    Doom     Votre armure aussi aura besoin de surplus de puissance... ainsi, vous pourrez booster votre personnage grâce à des points de compétences, des orbes d'énergie argent, et des runes à gagner lors de défis loin d'être infaisables ! Croyez-moi, vous aurez besoin de tout ça, tant le nombre d'ennemi est élevé ( moins que sur les deux premiers opus ) et les balles fusent de toutes parts... enfin quand je dis balles... je pense plasma, gerbe, feu, boules d'énergie et autres réjouissances ! Notez que le Doom Marine est capable de s'accrocher aux rebords de plateformes à sa portée et cette capacité combinée avec le double-saut permettra de jouer les acrobates lors de phases compliquées ! 

    Doom     Graphiquement, c'est vraiment pas mal ! Belles textures, armes sublimes, monstres vraiment bien modélisés ! Tous les démons habituels sont de la partie : Imps, possédés, cacodémons, cyberdémons, hell knight, lost souls, revenants, mancubus, pinkys et autres barons de l'enfer... sans oublier le Spider Demon ! Je vous jure que, quand vous avez le droit à tout ce beau monde lors d'un niveau, vos pouces vont rougir... et peut-être même bruler ! Je vous rassure, à un niveau normal, le jeu n'est pas hyper-compliqué, mais... parfois... vous aurez fort à faire !

    Doom     Il faut juste se faire au concept de Doom ! Des niveaux assez linéaires, avec des passages secrets bien planqués... des leviers très bien cachés... en gros... pour finir le jeu à 100%, il faut bien se creuser les méninges ! Et quand tu y arrives, un frisson te parcours le corps... simple matérialisation physique du sentiment du travail bien fait ! C'est un véritable plaisir que de progresser dans les couloirs exiguës de la base de recherche ou dans les tréfonds de l'enfer... et ça l'est encore plus quand une armada se rue sur vous, tel un prêtre sur un bus de ramassage scolaire ! 

    Doom     Bon bah, en v'là un jeu qu'il est t-y bien ! Un bon petit défouloir, violent et gore, qui me soulage après une rude journée de travail... Doom est un café long avec beaucoup de sucres dedans et une bonne vieille rasade de Redbull... du 25 ans d'âge, hein ! Sinon ça ne marche pas ! Il redonne à cette licence, ses lettres de noblesse, son arôme si particulier qui fait de cette saga un must-have des FPS bourrins ! Des Doom-Like quoi ! De plus, le développeurs de Doom 4 ( Puisque c'est le 4 ), ont eu la très bonne idée de cacher dans leur bébé tout une chiée de goodies à débloquer ! On notera surtout, les mini-figurines de Doom Marine et les niveaux cachés sauce Doom 1 & 2 ! A prix réduit un peu partout sur le territoire, je ne saurais que vous conseiller cet excellent titre... Foncez tête baissée !

     

     

     

     


    13 commentaires
  •  

    The Last Guardian

     

         9 ans d'attente !! 9ans !! J'ai enfin pu m'offrir ce petit bijou tant attendu... Au final ? La team Ico de ce diable de Fumito Ueda a encore frappé fort ! Une histoire touchante malgré un gameplay à revoir... mais ça c'est la patte de la Team Ico ! Ai-je été aussi séduit par The Last Guardian que je l'ai été avec Ico et surtout Shadow of the colossus ? A votre avis... comment ça vous n'en savez rien... bon, c'est ti-par !

     

    The Last Guardian     A l'époque, ma Playstation 3, tournait à plein régime... j'avais pris le temps ( Et l'argent ) de m'offrir, via le PS Store, Ico et Shadow of the colossus, ce dernier étant, tout simplement, mon jeu préféré... Du coup, j'attendais avec impatience le dernier bébé de Fumito Ueda et de la Team Ico, annoncé en 2009 ! Après moult annonces et chiures de développement, le jeu est un moment annulé... puis ré-annoncé sur Playstation 4 en 2015 ! Il est finalement sorti fin 2016... et je ne me le suis offert qu'il y a peu de temps ! La galère ! La galère ! Enfin, maintenant, il est là... il est à moi... Reste plus qu'à récupérer la dernière mouture de Shadow of the colossus pour parfaire mon bonheur !

    The Last Guardian     Un enfant se réveille face à un gigantesque monstre plumé... celui-ci est attaché et à l'air blessé... l'enfant ( que l'on appellera Tao... pourquoi ? Parce que j'en ai décidé ainsi ), apeuré, portera assistance à celui qu'il appellera Trico. Ensemble, il devront s'échapper d'une cité antique enclavée dans un cratère aux parois infranchissables... Au cour de leur aventure, il vont nouer une relation amicale grandissante, dans laquelle chacun portera secours à l'autre... Et ouais mon gars ! C'est ce qu'on appelle la cohésion... comme au service militaire ! Voilà pour le scénar... qui s'étoffe tout au long de cette aventure touchante...

    The Last Guardian      Et c'est là que les gars de la Team Ico sont forts ! Dans cette habitude qu'ils ont de faire passer les sentiments avant le reste ! Leur titres sont emprunts de poésie, de beauté, de tristesse aussi ! Encore une fois, ces magiciens du jeu vidéo ont fait mouche... la relation entre les deux protagonistes est au centre de l'histoire et chaque mésaventures est un crève-cœur pour le joueur ! Aussi sensible soit-il ! Moi je le suis ! Chacun va risqué sa vie pour sauver l'autre dans la limite de leur moyen physique... Bah oui ! Pas de Berserk ou de gun à plasma ici ! Même si on notera les superbes prises d'escalade du bambin, qui pour son âge, a de sacrés doigts ! Moi, j'me serais pété un ongles pour moins que ça !

    The Last Guardian     Il faut dire que l'environnement et propice à la grimpette ! Même si Tao aura recours à la superbe détente verticale de Trico, lequel ne doit pas avoir trop de mal à taper un dunk ! Vous l'aurez compris, nos héros doivent grimper le plus haut possible pour permettre à Trico de prendre son envol et de s'éclipser dans les nuages avec, en fond, un soleil couchant de toute beauté ! Le jeu est sublime... c'est une petite tuerie... mais loin, techniquement, de ce que l'on peut trouver de mieux de nos jours ! Je m'explique, le choix des couleurs, l'animation sans faille de Trico, le décor et les plumes de Trico sans cesse balayés par le vent et cette cité en ruine, sombre et inquiétante, qui est un personnage à part entière... C'est vraiment magique !

    The Last Guardian     La couillasse, la grosse même... c'est le gameplay ! Et là, c'est vrai que cela peut en dérouter plus d'un... Le gameplay n'a jamais vraiment été le point fort de la Team Ico... Celui-ci est toujours perfectible ! Dans The Last Guardian, je ne compte plus le nombre de chutes dues aux fakes de déplacements de Tao et aux angles de caméra parfois chaotiques ! Le plus lourd, ce sont les réactions trop lente ou complètement inadéquates de Trico ! Avance Trico ! Ce con recule ! Regarde à droite Trico, ce con regarde à gauche ! Saute Trico et ce con s'allonge ! Un peu long à la détente mais c'est ce qui le rend aussi très attachant !

    The Last Guardian      Parlons-en de Trico ! Il est magnifique ! Le pelage de son visage contraste avec les plumes recouvrant la totalité de son corps ! Son regard est semblable à celui d'un toutou docile et compatissant... et ses cormes, qui émergeront de plus en plus du sommet de son crâne lui donne un air plus inquiétant ! Mais ne vous y trompez pas, Trico est un monstre légendaire, tueur d'hommes et kidnappeur d'enfants, rien que ça ! Il est avant tout dangereux. Et ses mouvements d'attaque envers les guerriers de la cité seront tout aussi dangereux pour vous ! Sous l'influence du maitre de la vallée, il se retournera même contre Tao ! Mais leur amitié sera plus forte que tout !

         The Last GuardianA force de caresse Tao gagnera sa confiance ! Il lui faudra aussi le soigner de ses blessures et le nourrir avec des tonneaux au mystérieux contenu ! De toute façon, s'il ne le fait pas, Trico refusera tout bonnement de faire quoi que ce soit ! Un gros Tamagochi quoi ^^ ! Mais Trico n'est pas le seul monstre du coin... ses frères sont aussi de la partie ! Mais ceux-ci n'ont aucune envie de copiner avec le jeune garçon, bien au contraire ! Ils en feraient bien leur quatre heure ! Trico les laissera t-il faire ? Surtout qu'il n'est pas seul et Tao lui donnera un coup de main non négligeable lors des combats !

    The Last Guardian     Au final, The Last Guardian est une pure réussite au niveau du scénario et des émotions qu'il procure ! La relation entre les deux protagoniste est émouvante, pleine de tendresse et de soutien mutuel ! C'est ce foutu gameplay qui tire un peu ce jeu vers le bas ! Rien de bien méchant, mais certaines situations peuvent devenir agaçantes ! Enfin, moi, je me suis pris au jeu et même le gameplay à revoir n'a pas entaché mon expérience de jeu... pour moi, on est dans la même veine que les titres précédents de la Team Ico et c'est bien le principal... le plaisir avant la technique... The Last Guardian est un véritable conte interactif prenant et bénéficiant d'un final réussi ! Du bonheur !

     

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    Far Cry 5

     

         Une totale liberté de pensée cosmique vers un nouvel âge réminiscent... ça vous dit quelque chose ? Mais si, vous savez bien... Chaque bien que tu détiens est un soucis qui te retiens... Donnez vos soucis à Skippy ! Les Inconnus ? La secte ? Ah bah oui... j'me disais aussi ! Et bien... c'est tout Far Cry 5... lequel n'est pas dénué d'humour et de dérision... Un ensemble plutôt réussi malgré quelques défauts... pas bien méchants... c'est parti ! Oooooooooooooooooooommmmmmmmmm !

     

    Far Cry 5     La saga Far Cry, c'est mon pêché mignon ! Depuis le premier sorti en 2004, véritable petit chef-d’œuvre... Le deux avait le mérite de proposer un paysage africain très étendu ( cette recherche de grandeur deviendra récurrente dans la saga )... Far Cry 3 est un mythe... de par son méchant de service, Vaas et par la variété des missions, leur fun et l'étendu gigantesque de l'environnement explorable, il sera suivi d'un DLC excellent : Blood Dragon... Le 4 est bon, un peu moins fun peut-être, mais reste bon tout de même et la surprise vient de Far Cry Primal qui transpose l'action pendant la préhistoire... Celui-ci prend place aux États-Unis, de nos jours...

    Far Cry 5     Vous êtes le ( ou la ) nouvelle recrue du bureau du Shérif de Hope County, une bourgade fictive du Montana. Vous participez à une opération conjointe avec les U.S Marshalls visant à mettre aux arrêts le gourou d'un culte prêchant la fin du monde... ces adeptes recrutant des ouailles via une interprétation chelou de la bible, une drogue dévastatrice ( La Grâce ) et la force, aussi, un peu ! Malheureusement, l'opération se déroule assez mal, puisqu'au moment d'extraire le prisonnier en hélicoptère, les adeptes du cultes se jettent sur les hélices de l'appareil et provoquent un crash... le prisonnier s'échappe... et vous allez devenir le ( ou la ) seul espoir de la résistance pour vaincre ce fléau...

    Far Cry 5     Le scénar'... et bah moi... il me botte bien ! J'adhère complétement à l'histoire... ça change un peu, même si ce n'est pas ce qu'il y a de plus recherché ! Vous remarquerez sans doute que j'ai insisté à plusieurs reprise sur "le ou la"... Mesdames, bonne nouvelle... les dév. machos d'Ubi Soft ont enfin pensé à vous... Héros ou héroïne, à vous de choisir, des sapes au physique en passant par la coupe de cheveux... pour le coup, j'ai pris une femme... Celle-ci aura fort-à-faire avec les hordes d'adeptes qui sillonnent les routes et chemins d'Hope County... Ils sont entièrement dévoués à leur gourou Joseph Seed... Ce gars est un des pires méchants que j'ai pu croiser dans un jeu vidéo... un véritable taré... Et il n'est pas seul !!

    Far Cry 5     Il est épaulé cet abruti... par trois compères... deux de ses frères, John le prêcheur du oui, sadique au possible... et Jacob, la brute dont le crédo est l'euthanasie des plus faibles... puis il y a Faith, une jeune fille très peace & love, qui contrôle les adeptes avec la Grâce, cette drogue dévastatrice que produit le culte Eden's Gate, puisque c'est leur nom ! Chacun d'entre-eux régit une région de Hope County qu'il faudra libéré en venant à bout de différentes missions ou en effectuant certaines actions néfastes pour la prolifération de la secte... et de ce côté là, Far Cry oblige, il y a de quoi faire... surtout que la map, même si elle n'en a pas l'air au premier coup d’œil, est véritablement gigantesque !

         Far Cry 5Il vous faudra donc libérer les classiques avant-postes et détruire les lieux nécessaires au développement du culte ! Mais pas que... "L'officier", c'est le petit sobriquet donné par les PNJ à notre héroïne, devra aussi agir sur des faits ponctuels... tels que détruire un camion citerne de ravitaillement, libérer des otages ou des victimes de conversion brutale ou encore accomplir les missions principales entre autres ! Pour ça, il va lui falloir des armes, des véhicules et de quoi se protéger, et là, encore une fois, c'est énorme... Divers types d'avions, bateaux, hélicoptères, véhicules tout-terrain, muscle-cars américains pour les véhicules... et autres fusil à pompe, sniper, arc, C4, dynamite j'en passe et des meilleures pour les armes... sont accessibles via des magasins moyennant finances !

    Far Cry 5     Mais comment récolter de la thune ? En vendant son corps ? Moi, éventuellement, je pourrais, vu le fort taux de demandes... mais tout le monde ne le peut pas ! Et bien, à l'ancienne... en péchant ( et je vous promet qu'on passe un excellent moment en pratiquant cette activité), en chassant une variété ahurissante d'animaux ( Élans, sangliers, carcajous, moufettes, bisons, ours, grizzlis, aigles, cerfs et même des cougars... au masculin, hein... pas comme not' Brigitte nationale ^^ )... Ça vous prendra un temps fou mais très plaisant surtout quand Boomer vient vous donner un coup de main... Comment ça ? C'est qui Boomer ?

         Far Cry 5Boomer, c'est votre chien... enfin, celui que vous aurez délivré et qui pourra vous accompagner si vous le désirez, afin de vous faire profiter de ses talents... celui-ci débusquera le gibier pour vous et vous permettra de repérer les ennemis lors de phases d'infiltration ou de raid ! Il y a, en tout, 8 personnages déblocables, chacun ayant son propre talent et vous pourrez en combiné 2... ma fine équipe ? Boomer et Jess Black, amazone dark et son arc de compète ! Mais il y a aussi Nick Rye et son coucou armé, Adelaïde et son hélico, Hurk Jr ( Un habitué de la saga ) et son bazooka... mais il y a aussi Pêpêche le cougar et Cheeseburger le Grizzli ! A vous d'utiliser au mieux leurs ressources dans chaque cas de figure !

    Far Cry 5     Mais lors de certaines missions, ils vous laisseront tomber... Les missions hilarantes Clutch Nixon se feront sans eux... En même temps, les cascades en groupe, vaut mieux éviter ! Courses contre la montre effrénées, ces missions débutent toutes par une ode à un cascadeur légendaire de la région, sauce Chuck Norris ! Au programme, caisse, quad, avion et des séquences bien raides mais  excellentes de Wingsuit ! D'ailleurs le rendu de vitesse est saisissant. Que ce soit en voiture, dans les airs ou sur l'eau... En fait, tout rend bien ! C'est vraiment très beau et très grand... la campagne du Montana verdoyante est sublime ! Petit bémol... pas de météo... il fait toujours beau dans le Montana ^^

    Far Cry 5     Avant de finir, je vais vous parler du mode Arcade... je sens bien que ça vous passionne... ne dîtes pas le contraire... ça saute aux yeux ^^ ! Il faut savoir que le mode histoire peut-être jouable en coopération en ligne... toujours pas essayé, à croire que j'ai pas d'amis ! Mais il existe un mode multi en ligne dans lequel vous pouvez concevoir vos niveaux à l'aide d'un outil simple et efficace... le jeu en lui-même perd un peu en qualité graphique pour un mode multi qui reste, somme toute, classique... mais loin d'être inintéressant !

    Far Cry 5En gros, Far Cry 5, c'est encore du Far Cry, mais en mieux... et c'est pas fait pour me déplaire ! Toujours une foule de trucs à faire, sans pression, sans d'ordre particulier... Il n'y a pas de bonne façon de jouer à Far Cry... chacun y va à son rythme ! Bourrin, ( et croyez-moi que quand ça pète dans Far Cry 5... c'est pas ceux de Mamy ), ou plutôt Infiltration à la ninja... A la coolos ou plutôt à courir partout pour finir le jeu au plus vite... jouez comme vous êtes !  Amoureux de la nature et des grands espaces... foncez... Pour les fanas de l'explosion, de l'action kamikaze vous pouvez y aller aussi !

     

     

     

     

     

     


    4 commentaires
  •  

    Call of Duty : Infinite Warfare

     

         Call of... Call of... cette saga en a engendré, des bénéfices depuis le premier titre sorti en 2003 ayant pour toile de fond la seconde guerre mondiale ! Au cours des années, les développeurs d'Infinity Ward ont été remplacé par ceux de Trey Arch, puis retour d'Infinity Ward, puis Trey Arch de nouveau... enfin bref ! Je ne vais pas vous faire l'historique de la saga... Sachez juste que plusieurs époques sont représentées dans les Call of Duty... Personnellement, j'avais adoré la série des Modern Warfare... Ici, place au futur... comme dirait Emmett Brown ! Ce bon vieux Doc !

     

    Call of Duty : Infinite Warfare     Que dire... que dire... ? Si ce n'est que la surprise a été totale pour moi ! J'en arrive encore à être surpris... malgré le nombre de jeu que j'ai pu faire ! Je commencerais par ce qui m'a le plus impressionné, n'en déplaise aux critiques de jeu de la presse spécialisée, la campagne solo du titre ! Visuellement époustouflante, et je ne mâche pas mes mots ! Les cinématiques sont proches d'un rendu cinématographique et je me suis passionné pour ce scénario, un peu trop patriotique à mon gout mais qu'importe, et pour le destin des personnages principaux ! Certes le scénario est court, et c'est ce qui me gêne dans les productions telles que Call of ou Battlefield ! Le jeu multi est trop en avant et les campagnes sont, en général, anecdotiques ! Dommage ! Pour le coup ici, c'est plutôt réussi !

    Call of Duty : Infinite Warfare     Dans cette expérience de jeu, je ne m'attarderais pas sur les modes multijoueurs en ligne, lesquels sont, somme toute, classique ! Même s'ils sont très dynamiques et certaines maps bien pensées ! Je vais plutôt m'attarder sur le mode campagne... et le côté visuel du jeu ! Dans CODIW, L'UNSA ( United Nations Space Alliance ), pas l'organisation syndicale ^^ , dirige le système solaire et y gère les échanges commerciaux et voyages stellaires ! Une menace terroriste oblige le Lieutenant Nick Reyes ( Officier du SCAR : Section de Combat Aérospatial et de Reconnaissance ) et l'équipage du Retribution ( Un porte-vaisseaux interstellaire ) à intervenir ! Le scénario est bien amené je trouve et reste très crédible en comparaison avec de grandes productions cinématographiques de Science Fiction.

    Call of Duty : Infinite Warfare     Et c'est là toute la puissance de cette campagne solo ! Le rendu cinématographique du jeu. La mise en scène des différentes missions est réussie pour la plupart d'entre-elles... ce sont, malheureusement, les missions en FPS au sol qui sont les plus ennuyeuses, puisqu' aucune nouveauté particulière n'est à noter... si ce n'est l'environnement futuriste ahurissant ! Étrangement, ce sont les missions aériennes qui m'ont le plus surpris ! Déjà parce que je ne m'y attendais pas, et aussi parce qu'elles sont particulièrement immersives ! Le fait d'augmenter la poussée du vaisseau pour partir à une vitesse folle par la suite est un grand moment ! Les combats aériens sont agrémentés d'effets sonores renforçants l'immersion du joueur... Échanges radio motivants, impacts sur la carlingue, sonorité des armes, sonnerie du micro-onde ( Ting ! ) ou encore le bruit des turbines assourdissant... génial !

    Call of Duty : Infinite Warfare     C'est du grand spectacle ! Les décors sont superbes ! Je me suis vu, certains moments de calme, me poser et regarder l'environnement sublime proposé... celui-ci l'est beaucoup moins en intérieur, les lieux fermés visités sont un peu plus austères et laissent peu de place à l'imagination... mais ils restent visuellement très réussis ! Certains décors semblent tout droit sortis de films SF à succès tels qu' Alien ou 2001, l'odyssée de l'espace ! Visuellement, c'est bluffant ! Côté animation, rien à redire ! C'est fluide, ça ne ralentit pas d'un poil... les Personnages Non-Jouables (PNJ) sont très bien animés, loin d'avoir des comportement robotisés... Côté gameplay, il y a juste ce qu'il faut pour se faire plaisir, tout répond correctement et il est assez aisé d'évoluer dans le jeu ! L' I.A. ennemi est peut-être un peu aux pâquerettes en ce qui concerne les phases au sol ou en apesanteur... mais rien de méchant !

    Call of Duty : Infinite Warfare     Voilà ! Vous l'aurez sans doute compris, j'ai vraiment apprécié cette campagne solo de cet excellent titre d'Activision sorti en 2016, certes, un peu courte mais qui aura eu le mérite de me faire découvrir un aspect différent de la saga Call Of Duty, un autre angle d'attaque ! Ce jeu finira premier des ventes en 2016 malgré les critiques des joueurs et de la presse spécialisée... à croire que je suis beaucoup moins regardant que d'autres... ^^ C'était beau, c'était fun, c'était speed, c'était jouable, c'était SF à souhait ! Je regrette seulement de ne pas avoir pris plus de captures d'écran pour pouvoir les partager avec vous ! A moins que je m'y remette ^^

     

     

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique